Théo Barbet : "On ne pense pas du tout au chômage"

Théo, quel est ton parcours ?
Je jouais à HL2S (un club regroupant plusieurs petites communes, NDLR), à côté de Mâcon, je suis entré au Pôle Espoir à Dijon. Après deux ans, j'ai signé un contrat aspirant de trois ans au centre de formation. En parallèle de mon bac S, j'ai vite été surclassé à Dijon, puis appelé très régulièrement en sélection nationale. Après ces trois ans, j'ai eu une proposition de contrat pro de trois ans. La première année était compliquée, puisque c'était celle du Covid. J'ai fait quelques apparitions sur le banc, puis j'ai été prêté à Bastia-Borgo où j'ai joué une vingtaine de matchs en National. Je suis revenu à Dijon, le coach m'a dit qu'il voulait faire une équipe pour remonter et que je n'aurais pas forcément de temps de jeu. C'était la réserve ou l'étranger, alors j'ai tenté la Croatie au Lokomotiv Zagreb. Lorsque j'ai signé, il était convenu que…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles