Théo Pourchaire prend la deuxième place de la course sprint de F2 en Autriche

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Théo Pourchaire, deuxième en Autriche et au classement général. (S. Boué/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Théo Pourchaire a terminé deuxième de la course sprint de Formule 2 en Autriche, derrière Marcus Armstrong. Mais le Français ne reprend que deux points à Felipe Drugovich, le leader du classement général.

Après sa qualification moyenne avec une neuvième place à la clé vendredi, Théo Pourchaire avait l'obligation de ne pas se louper lors de la course sprint du Grand Prix d'Autriche, ce samedi, où l'ordre de la grille est inversé pour les dix premiers.

Le Français d'ART Grand Prix, qui s'élançait deuxième, est parvenu à conserver sa place au départ. Il a longtemps roulé sans pression avant d'être inquiété en fin d'épreuve par Jack Doohan (Virtuosi Racing) puis après la course à cause d'une certaine confusion autour du nombre d'infractions aux limites de piste (sans conséquence finalement). Devant, le Néo-Zélandais Marcus Armstong (Hitech) a pu mener sa course tranquillement après avoir parfaitement réussi son envol.

Limiter les dégâts dimanche

Malgré ce résultat et ce cinquième podium de la saison, Pourchaire n'a repris que deux points au leader du championnat, Felipe Drugovich (MP Motorsport) qui a pris la quatrième place après s'être élancé sixième. Il y a désormais 40 points d'écart entre les deux pilotes au général (154 points contre 114). Et dimanche, ce sera au tour de Pourchaire, neuvième sur la grille donc, de limiter les dégâts par rapport au Brésilien qui partira cinquième.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles