Theo Hernandez, au nom du frère

Lucas Hernandez n'a pas pu voir l'ouverture du score des Australiens qu'il a en partie causée. Il faut dire qu'étant dos au but, la tête dans le gazon, sa position ne se prêtait guère à un rôle d'observateur. Personne n'aura pourtant idée d'en vouloir : on ne tire pas sur un soldat au sol. Certes, le latéral tricolore a perdu dès la 9e minute son duel avec Mathew Leckie, laissant tout le loisir à son vis-à-vis australien de trouver le bien-nommé Craig Goodwin au second poteau, mais les Bleus ont vite compris qu'il y avait bien plus grave qui se tramait à l'opposé de la surface de réparation : cette action a coûté un genou à leur pote. Les Socceroos pouvaient continuer d'exulter, tous se sont retrouvés au chevet de Lucas. Par solidarité d'abord, par volonté de se ressouder ensuite.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com