Thibault Giroud et le Racing 92 : « C'était un peu compliqué d'avancer ensemble »

Thibault Giroud, directeur de la performance de l'équipe de France. (A. Mounic/L'Équipe)

Le directeur de la performance des Bleus Thibault Giroud a expliqué ce jeudi à Marcoussis pourquoi il avait décidé de rompre sa future collaboration avec le Racing 92. Il a évoqué une incompatibilité méthodologique avec le futur directeur du rugby, l'Anglais Stuart Lancaster.

Présent en conférence de presse, ce jeudi, à Marcoussis, Thibault Giroud a été questionné sur son récent désengagement du Racing 92, club qu'il devait rejoindre à la fin de son contrat avec les Bleus, juste après Coupe du monde 2023 en France.

« Je n'ai pas grand-chose à vous dire sur cet épisode, observe l'intéressé. Le club et moi-même avons fait un communiqué de presse. Je m'étais engagé il y a plusieurs mois avec le Racing. M. Lancaster est arrivé pour prendre le club en tant que head coach (entraîneur principal). Après de nombreux échanges, il s'est avéré qu'on n'était pas du tout sur la même méthodologie, que c'était un peu compliqué de pouvoir avancer ensemble. Voilà, il n'y a pas eu de soucis autres ou de problèmes humains, c'est juste un souci de méthode de travail et d'expertise. On a donc préféré s'arrêter là et passer à autre chose. »

L'actuel directeur de la performance du quinze de France, en pleine préparation de la Coupe d'automne des nations, avait acté son arrivée dans le staff francilien il y a plusieurs mois. Mais c'était bien avant que l'ancien sélectionneur anglais Stuart Lancaster ne soit choisi comme directeur du rugby la saison prochaine. Et il y a quinze jours, cette collaboration s'est arrêtée avant même d'avoir commencé.

« Le Racing 92 et Thibault Giroud ont pris la décision de mettre un terme à leur projet de collaboration future », disait le communiqué mis en ligne par le club.