Thibaut Pinot, chronique d'une saison manquée

Andréa La Perna
·1 min de lecture

"J'ai pris conscience que j'avais sûrement la gagne dans les jambes. En tout cas je pense que je l'ai prouvé. Même sur une jambe, j'avais terminé l'étape du Galibier avec les meilleurs. Dans ma tête, ça a été un déclic, celui de me dire que je pouvais gagner la plus grande course du monde”. Alors qu’il ne l’avouait qu’à demi-mot jusqu’à présent, en 2020, Thibaut Pinot a embrassé les espoirs placés en lui. Le Français a accepté d’assumer le statut de candidat crédible et légitime à la victoire sur le Tour de France, son objectif majeur de la saison. L’an passé, il avait secoué tous les favoris dans les Pyrénées sur les pentes du Tourmalet et du Prat d’Albis, avant d’abandonner à cause d’une blessure au genou en troisième semaine.

Le ciel devait être bleu

Les larmes déchirantes de Tignes avaient rapidement séché. Au moment de remonter sur son vélo, Pinot n'était pas tourné vers ses regrets "Le Tour m'a fait passer dans une autre dimension. [Avant], je ne supportais pas la pression. On me reconnaît partout où je m'entraîne, et ça ne me fait plus peur", avouait l'intéressé à l'AFP dès le mois de janvier, donnant l'impression d'être...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi