Thierry Neuville mène un trio de Hyundai au rallye de Grèce

Thierry Neuville est un large leader en Grèce. (B. Baudin/Hyundai Motorsport)

La journée de samedi a été parfaite pour Hyundai au rallye de Grèce, avec ses trois pilotes sur le podium. Thierry Neuville devance Ott Tänak et Dani Sordo. Pierre-Louis Loubet est cinquième.

Le rallye de Grèce aura décidément connu un samedi complètement fou ! Après l'abandon de Sébastien Loeb, alors leader, et la crevaison de Pierre-Louis Loubet, le matin, la boucle de l'après-midi n'a pas manqué de coups de théâtre et de moments de tension dans l'étouffante chaleur de la Grèce centrale (près de 40°C).

Au final, Hyundai sort grand vainqueur de cette folle journée avec un Grand Chelem dans les victoires de spéciales (6/6) et ses trois pilotes sur le podium, Thierry Neuville devançant Ott Tänak (+27''9) et Dani Sordo (+52''9). Mais les températures ont fait naître quelques inquiétudes dans le camp coréen et plusieurs fois, ses pilotes ont dû se précipiter après les points stop pour rouler à vitesse réduite et aérer un peu leur mécanique. Cela ne devrait pas être un problème dimanche le rallye se terminant en milieu de journée.

lire aussi

Sébastien Loeb après son abandon en Grèce : « C'est frustrant »

Coup dur pour Lappi, Evans en embuscade

Le plus gros coup dur aura finalement été pour Esapekka Lappi avec la seule Toyota aux avant-postes ce week-end. Le Finlandais a été contraint de s'arrêter dans l'avant-dernière spéciale du jour alors qu'il évoluait à la deuxième place, a priori à cause d'un problème de pompe à essence. Elfyn Evans est donc le mieux placé pour la marque japonaise à la quatrième place. Il garde un réel espoir de podium puisqu'il pointe à 7'' de Sordo. Le Gallois est suivi, de loin, par Loubet (+2'40) qui aura connu une journée de montagnes russes.

Après sa crevaison qui lui a fait perdre toute chance de s'imposer le matin, le Français de M-Sport Ford est reparti sur un rythme plus modéré mais a quand même connu une petite frayeur en sortant large dans une épingle. Il a heureusement pu repartir assez vite grâce à l'aide du public présent à cet endroit-là. Il a ensuite connu des problèmes avec sa direction assistée mais a pu conserver la cinquième place, avec peu d'espoir de faire mieux mais aussi de la marge sur ses poursuivants.

lire aussi

Rallye de Grèce : les résultats de toutes les spéciales

Rovanperä vise la Power Stage

Derrière, Graig Breen (M-Sport Ford) et Takamoto Katsuta (Toyota) sont sixième et septième, Gus Greensmith (M-Sport Ford) ayant disparu des classements dès la première spéciale de l'après-midi sur problème mécanique. Quant à Kalle Rovanperä (Toyota), il n'a plus que la Power Stage comme objectif après sa sortie de piste du matin qui a fortement endommagé l'arrière (plus de coffre) de sa Yaris. Malgré le travail frénétique des mécaniciens, il était reparti avec sept minutes de retard du parc d'assistance, écopant d'une pénalité d'1'10. Sans espoir d'accrocher le top 10, il a adopté un rythme plutôt tranquille.

lire aussi

Le classement des pilotes