Thierry Neuville remporte le Rallye du Japon devant Tänak et Katsuta, Ogier 4e

Le podium du Rallye du Japon où Neuville a devancé Tänak et Katsuta. (B. Baudin/Hyundai Motorsport GMBH)

Sur les terres de Toyota, Hyundai a fini la saison sur une bonne note avec un doublé, Thierry Neuville devançant Ott Tänak. À domicile, Takamoto Katsuta complète le podium alors que Sébastien Ogier prend la 4e place.

La saison 2022 s'est terminée au Japon ce dimanche sur un petit pied de nez. Alors que Kalle Rovanperä et Toyota ont dominé la saison, ils ont été à la peine pour la manche à domicile du constructeur. Hyundai en a profité pour s'offrir un joli doublé à l'arrivée, sous la pluie, ce dimanche, faisant oublier l'entame de rallye, vendredi, où la i20 N Rally1 de Dani Sordo avait complètement brûlé dès la deuxième spéciale.

Thierry Neuville, auteur d'un rallye sans faute même dans les conditions extrêmement piégeuses de dimanche, obtient sa deuxième victoire de la saison après celle du Rallye de Grèce début septembre. Il devance son coéquipier Ott Tänak, dont c'était la dernière avec la marque coréenne et qui n'a jamais vraiment trouvé le rythme sur ces routes très particulières avec leur profil lent, tortueux et où des pièges sont présents à chaque virage.

À la lutte pour la victoire jusqu'à dimanche matin, Elfyn Evans peut témoigner de la difficulté particulière de ce tracé. Le Gallois, qui n'a pas gagné de la saison après avoir été vice-champion 2020 et 2021, a commis plusieurs erreurs qui l'ont renvoyé à la cinquième position seulement. Une nouvelle déception pour lui. Petite consolation pour Toyota, son pilote japonais, Takamoto Katsuta, a pu signer dans ce contexte particulier le troisième podium de sa carrière (3e), au goût très particulier dans son pays.

Même s'il a pu regagner du temps dans certaines spéciales frappées par la pluie grâce à sa position de départ, Sébastien Ogier pourra regretter cette crevaison de vendredi matin qui lui a fait perdre toute chance de victoire. Il a montré une excellente pointe de vitesse tout le reste du week-end (cinq temps scratch) et vient finalement échouer à douze secondes du podium ! L'association avec son nouveau copilote, Vincent Landais, semble donc parfaitement fonctionner. Malgré son programme partiel (6 rallyes sur 13), il prend la sixième place du Championnat avec une victoire et deux deuxièmes places à son crédit.

lire aussi : Résultats du Rallye du Japon

Gus Greensmith (M-Sport Ford) prend la sixième place du rallye. Le champion, Kalle Rovanperä (Toyota), a terminé la saison en roue libre après avoir perdu toutes chances de faire un bon résultat lors des deux premières spéciales de samedi. Il prend la douzième place de cette épreuve. Craig Breen, à la faute dès vendredi, a voulu finir sur une bonne note. L'Irlandais de M-Sport Ford (24e) a remporté les deux dernières spéciales dont la Power Stage au classement inhabituel à cause de la pluie puisque quatre WRC2 sont dans le top 6.

Place désormais à une intersaison qui risque d'être très agitée puisque l'avenir, actuellement en suspens, d'Ott Tänak pourrait avoir un effet domino sur le reste du plateau. À l'arrivée, l'Estonien a seulement confié qu'il n'avait pas de contrat à l'heure actuelle et qu'on en saurait plus dans les semaines qui viennent.

lire aussi : Le classement final du Championnat