Thomas Bach « souhaite le meilleur » à Brigitte Henriques

Thomas Bach salue le retour de Brigitte Henriques à plein temps à la tête du CNOSF. (F. Seguin/L'Équipe)

Thomas Bach, président du CIO, a souhaité, mercredi en marge de la commission exécutive, que le CNOSF se remette sur les rails après plusieurs mois de turbulences.

Depuis la mise au repos de Brigitte Henriques il y a deux mois, et les plaintes croisées déposées par la présidente et son ex-secrétaire général Didier Séminet, le CIO voit d'un mauvais oeil la situation au sein du CNOSF et ses répercussions sur l'ensemble du mouvement sportif. Le directeur général de l'instance internationale, Christophe de Kepper, n'a d'ailleurs pas hésité à appeler la présidente pour prendre de ses nouvelles.

Le retour de Brigitte Henriques, annoncé mardi, est de nature à rassurer les dirigeants à Lausanne. « Le comité a fonctionné pendant la mise en retrait de sa présidente. Maintenant elle est de retour et en forme. On n'oublie pas le côté humain et on lui souhaite le meilleur », a expliqué Thomas Bach lors de la conférence de presse à l'issue de la commission exécutive. « On pense que le CNOSF va se remettre dans les rails et prendre les bonnes décisions », a ajouté le dirigeant.

Il a également adressé un nouveau satisfecit à Paris 2024, « bien parti » pour organiser « les Jeux d'une nouvelle ère dans la lignée de l'agenda 2020 et l'agenda 2020 + 5 », a souligné le président.

Guerre en Ukraine - CIO : Bach : « Les sanctions resteront en place »