Thomas Coville : « D'un point de vue écologique, la voile n'est pas exemplaire »

Thomas Coville : « D'un point de vue écologique, la voile n'est pas exemplaire »

Présent au festival « Demain Le Sport », Thomas Coville a évoqué la question de l'impact écologique de son sport, et les progrès qui restent à faire.

Thomas Coville, navigateur : « D'un point de vue écologique, la voile n'est pas exemplaire. On a cette image de voler et de naviguer avec du vent... Mais nos bateaux sont en carbone, ils nécessitent beaucoup de résines, il y a aussi beaucoup de consommable. On travaille beaucoup sur ces sujets : les derniers foils de Sodebo ont été construits à 10 kilomètres de Lorient. Habituellement, on allait les faire à l'étranger, en Italie ou aux Etats-Unis. C'est une première prise de conscience. »

lire aussi

Demain, un sport sans spectateurs ?