Thomas Heurtel a joué avec Saint-Pétersbourg et n'est plus sélectionnable avec les Bleus

Heurtel avec le maillot bleu, une image qu'on ne devrait pas revoir de sitôt. (A. Mounic/L'Équipe)

En jouant dimanche ses premières minutes avec le club russe de Saint-Pétersbourg, Thomas Heurtel s'est coupé de la sélection française.

Le meneur Thomas Heurtel a joué dimanche avec le club russe du Zénith Saint-Pétersbourg dimanche, lors de la défaite contre Kazan (82-79), et n'est donc plus sélectionnable avec l'équipe de France.

lire aussi


Thomas Heurtel en Russie : la Fédération « n'a été informée à aucun moment »

Le joueur de 33 ans a rejoint officiellement Saint-Pétersbourg le 21 septembre, quelques semaines seulement après avoir signé, comme tous les joueurs des Bleus sélectionnés pour l'Euro, une attestation sur l'honneur« indiquant qu'il n'était pas engagé et qu'il n'envisageait pas de signer avec un club russe ou bélarusse », comme l'avait rappelé la Fédération française de basket (FFBB).

Le bureau fédéral de la FFBB a en effet décidé le 28 juillet que les joueurs français engagés dans des clubs russes ou bélarusses ne seraient « plus sélectionnables » jusqu'à la fin de la guerre en Ukraine.

26 minutes et quatre points


En faisant dimanche ses débuts avec le club russe, le meneur (99 sélections) a rendu la sanction effective, à un an du Mondial 2023 en Indonésie, au Japon et aux Philippines (25 août-10 septembre) et à deux ans des JO 2024 à Paris.

Titulaire avec Saint-Pétersbourg, Heurtel a joué 26 minutes, inscrivant seulement quatre points. En face, Louis Labeyrie (33 sél.), autre joueur de l'équipe de France persona non grata avec les Bleus, a inscrit onze points et pris sept rebonds avec Kazan. Un troisième Bleu évolue actuellement en Russie, Livio Jean-Charles (quatre sél.), au CSKA Moscou.

lire aussi


Toute l'actualité du basket