Thomas Lemar va prolonger avec l'Atlético de Madrid

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Thomas Lemar évolue à l'Atlético de Madrid depuis 2018. (Oscar J. Barroso/AFP7/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le milieu international français, Thomas Lemar, qui a consenti une importante baisse de salaire, devrait s'engager pour quatre ans de plus, jusqu'en 2027.

Initialement placé sur la liste des transferts par ses dirigeants, Thomas Lemar devrait finalement prolonger son contrat avec l'Atlético de Madrid. Le milieu international français (27 sélections, 4 buts), qui n'a reçu aucune offre de club l'intéressant, a finalement accepté l'offre des Colchoneros avec lesquels il est lié jusqu'en 2023 : une prolongation de contrat de quatre ans assortie d'une baisse de salaire de près de 50 %.

Lemar a été proposé notamment à Everton et Arsenal

À 26 ans, l'ancien Caennais (2013-2015) se trouve à un carrefour de sa carrière. Alors qu'il a perdu sa place en équipe de France depuis bientôt un an (sa dernière sélection remonte au 1er septembre 2021 contre la Bosnie-Herzégovine, 1-1), il n'a plus d'autre choix que de répondre aux exigences de son club s'il veut retrouver du temps de jeu. Arrivé à Madrid en 2018 en provenance de Monaco contre un chèque très élevé (72M€), Lemar percevait près de 9,6M€ par an.

Mais ses prestations ces deux dernières années ont déçu son entraîneur, Diego Simeone, qui n'en faisait plus un titulaire indiscutable. Proposé notamment à Everton et à Arsenal, le milieu français n'a pas trouvé de point de chute. Il a désormais trois mois pour convaincre Simeone et, par ricochet, Didier Deschamps en vue de la Coupe du monde (21 novembre-18 décembre).

lire aussi

Toute l'actu du mercato

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles