Thomas Meunier évoque son futur au PSG

Opposé à Eden Hazard, son partenaire en sélection, Thomas Meunier avait été l'auteur d'une intervention mal maîtrisée, blessant l'ancien des Blues.
Opposé à Eden Hazard, son partenaire en sélection, Thomas Meunier avait été l'auteur d'une intervention mal maîtrisée, blessant l'ancien des Blues.

Thomas Meunier est à Paris depuis 2016. Il est bien installé au sein de cette équipe, mais à chaque mercato son nom revient parmi les premiers en vue d’un possible transfert. Les rumeurs des médias font d’ailleurs actuellement état de son possible départ au prochain mercato et la venue de l’Italien Mattia De Sciglio (Juventus) à sa place.

« Cela fait deux ans et demi que le club dit vouloir me prolonger »

Comment l’international belge gère tous ces bruits des coulisses ? À priori sereinement. Et, il ne désespère pas à l’idée de parapher un nouveau avec la formation francilienne. C’est ce qu’on peut en déduire à travers la déclaration qu’il a tenue au micro de TF1 pour l'émission Téléfoot : « Mes responsables ont rencontré la direction, mais c’est difficile de trouver le bon accord dès le début, donc je pense que ça va encore durer un moment. En même temps, Cela fait deux années et demie que le club dit vouloir me prolonger. Et là, on entre vraiment dans une phase décisive. Je pense qu’ils feront le nécessaire s’ils jugent mon cas opportun. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Thiago Silva veut être "le meilleur défenseur au monde"

Cette saison, et suite au départ de son concurrent à droite Daniel Alves et aussi la blessure de Thilo Kehrer, Meunier joue un peu plus souvent que lors de la précédente campagne (7 matches de Ligue 1). L’ex-sociétaire de Bruges a aussi été arrêté pendant un mois au début de l’automne en raison d’un claquage tendineux.

Le contrat actuel de Meunier avec les champions de France expire à la fin de la saison en cours. Il est dans le même cas que l’Uruguayen Edinson Cavani et le Brésilien Thiago Silva. Leonardo, le directeur sportif, avait laissé entendre que les prolongations ne sont pas la priorité du moment et que « la saison est encore longue ».

 

À lire aussi