Thomas Ramos, après la victoire contre le Japon : « Nous confirmons notre bonne route »

Thomas Ramos face au Japon, dimanche. (F. Lancelot/L'Équipe)

Thomas Ramos était satisfait de la victoire de l'équipe de France face au Japon (35-17), dimanche. L'arrière des Bleus était également personnellement très content de sa tournée.

« Comment analysez-vous cette victoire face au Japon ?
Nous sommes très heureux d'avoir gagné ce match. Nous continuons notre série de victoires, même si tout n'a pas été parfait durant le match. C'est positif pour gagner en expérience aussi. Nous sortons une très grosse partie sur les fondamentaux notamment, la conquête en touche et la mêlée. Nous avons pris le dessus dans ce secteur et c'est forcément plus facile de jouer au rugby quand vous avez un pack qui domine.

Était-ce compliqué de jouer le Japon après l'Afrique du Sud avec un possible relâchement ?
Non, pas du tout. On voulait gagner cette rencontre et ne pas prendre les Japonais à la légère. Nous étions très concentrés sur ce match et notre objectif était surtout de ne pas manquer de respect à cette équipe. La victoire est au bout, ça confirme notre bonne route.

Vous avez tenté de relancer de nombreux ballons. Avez-vous « désavoué » le fameux jeu de dépossession ?
Non, je pense que nous avons plutôt bien utilisé le jeu au pied durant ce match. Nous avons joué dans leur camp, sauf lors de la reprise en seconde période où nous avons un peu subi. Le jeu au pied a été bon. Relancer un ballon si la sortie de camp est positive, on ne nous l'interdit pas. Le premier quart d'heure de la première période, nous avons beaucoup joué chez nous. Il fallait tenter une relance pour casser le rythme. S'il y a quelque chose à retenir, ce sont les sorties de camp. Nous avons remis un peu plus de jeu au pied long, nous sommes retournés jouer chez eux. Ils étaient menés au score, ils ont pris des risques et grâce à notre bonne défense, nous avons pu les contrer.

lire aussi : Les notes de France-Japon

Quel bilan tirez-vous de votre tournée plus personnellement ?
Le bilan est positif. J'ai disputé trois fois 80 minutes, je suis content.

Vous étiez attendu...
(il sourit) Par qui ? Attendu peut-être. Le jeu au pied est un de mes points forts, donc ce n'était pas forcément là-dessus que j'étais le plus attendu. Ce qui était peut-être plus attendu c'est ce que j'allais faire du ballon dans mon camp. Je pense que j'ai été à l'aise. J'espère enchaîner pendant le Tournoi, mais il va se passer beaucoup de choses d'ici là. Mais jouer le Tournoi et ensuite la Coupe du monde est un objectif. »