Thomas Tuchel, l'opération sabordage

SO FOOT
·1 min de lecture

Il paraît que les images parlent plus que les mots. Dès lors, difficile de savoir quoi faire de cette phrase lâchée par Marquinhos à l'issue du match : "Nous soutenons le coach, nous avons confiance en lui. Il a réalisé la meilleure saison de l'histoire du club. Nous les joueurs, nous pouvons faire beaucoup mieux." Car quelques secondes plus tôt, les images avaient parlé plus fort que le capitaine parisien. Elles mettaient en scène un capitaine qui snobait son coach qui tentait désespérément et nerveusement de lui parler. Perdre 2-1 à l'extérieur chez un demi-finaliste de C1 quand on est privés de Neymar et Mbappé n'est pas un drame en soi. Mais dans le contexte dans lequel se trouve le PSG, ça l'est. Et ce que Marquinhos a oublié de dire, c'est que Thomas Tuchel n'a pas les mains complètement propres dans cette histoire.

Paresse Saint-Germain


En fin de contrat à l'issue de la saison,… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com