Timo Roosen s'impose sur la 2e étape du Tour de Burgos après une chute massive

Timo Roosen s'impose sur la 2e étape du Tour de Burgos après une chute massive

Le Néerlandais Timo Roosen (Jumbo-Visma) a remporté la 2e étape du Tour de Burgos marquée par une énorme chute collective à 500 mètres de la ligne. Santiago Buitrago reste leader.

Des images toujours glaçantes. Si Timo Roosen (Jumbo-Visma) a franchi la ligne en vainqueur devant deux coéquipiers, l'Italien Edoardo Affini et l'Australien Chris Harper, on retiendra surtout la nouvelle chute venue mettre à terre très violemment plusieurs coureurs du peloton à 500 mètres de l'arrivée.

lire aussi

Le classement de la 2e étape

On pourra toujours incriminer les organisateurs d'avoir choisi un parcours avec un ralentisseur si proche de la ligne d'arrivée. Ce dernier a éjecté de son vélo David Dekker, pourtant idéalement situé en troisième position du peloton, envoyant par ricochet de nombreux coureurs dans les barrières. Ironie du sort, Dekker roule pour la formation Jumbo-Visma. Il a donc bien malgré lui provoqué le triplé de son équipe.

lire aussi

Le classement général

Buitrago reste leader avant la montagne

Au classement général, pas de changement puisque cette chute est intervenue dans les trois derniers kilomètres, assurant aux cyclistes concernés d'être classés dans le même temps que le vainqueur. Santiago Buitrago (Bahrain-Victorious), passé à travers ce chaos, conserve donc son maillot de leader devant Ruben Guerreiro (EF Education-EasyPost) et Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers). Jeudi, place à la montagne puisque les coureurs devront franchir le Picon Blanco (7,9 km à 9,2 %) à 40 kilomètres de l'arrivée avant de rejoindre l'arrivée à Villarcayo après 156 kilomètres de course.

Damien Touzé évacué en ambulance

Suite à la chute impressionnante, le Français Damien Touzé (AG2R Citroën Team) a été évacué en ambulance. Il était a priori conscient au moment de son évacuation par les services de secours. Pour David Dekker (Jumbo-Visma), à l'origine de la chute, aucune fracture ne semble à déplorer. De même pour Jai Hindley et Wilco Kelderman, les deux leaders de la Bora-Hansgrohe également touchés dans la chute, qui souffriraient « simplement » de brûlures.

lire aussi

Toute l'actu du cyclisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles