JO - Tir à l'arc - Les battements de coeur des archers aux JO de Tokyo affichés à la télévision

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les archers engagés dans les tableaux individuels partageront les données de leur rythme cardiaque avec les téléspectateurs. Les téléspectateurs pourront visualiser les battements de coeur des archers aux JO de Tokyo. Grâce à trois caméras chargées de mesurer les micro-mouvements et autres changements dans le comportement des athlètes, la fréquence cardiaque des archers, (dont les Français Valladont, Plihon et Chirault) qui entament ce mardi les tournois individuels, pourra être partagée sur les écrans en direct. Une première. lire aussi Le programme de l'épreuve individuelle de tir à l'arc (hommes) « Nous voulons partager l'expérience de l'athlète avec le spectateur, a déclaré Tom Dielen, le secrétaire général de la fédération internationale de tir à l'arc. En regardant à la télévision, vous voyez une cible, vous pourriez penser que c'est facile, vous ne pouvez pas ressentir le stress de cet athlète qui doit tirer un 10 pour obtenir une médaille d'or. Nous voulons donner au spectateur à la télévision un sentiment de stress. » La plupart des athlètes (62 femmes et 60 hommes, sur 64 athlètes engagés dans chaque tableau), ont accepté de partager ces informations, et la fédération internationale assure qu'elles ne seront pas conservées au-delà de la compétition, bien qu'elles restent sur les enregistrements télévisés. Ces données ne seront pas diffusées au sein de l'arène du Yumenoshima park archery de Tokyo. lire aussi « Il y a eu un manque de communication entre nous », déplore Jean-Charles Valladont Le golf utilise une technologie similaire sur le PGA Tour, mais pas durant les Jeux Olympiques. D'autres sports, comme le biathlon, s'y intéressent.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles