Tir - JO (H) - Éric Delaunay en tête après le premier jour des qualifications du skeet aux JO de Tokyo

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Candidat à une médaille d'or en skeet, Éric Delaunay a fait le plein dimanche, lors des trois premières séries de qualification des Jeux de Tokyo. Emmanuel Petit est pour l'instant 18e, alors que Lucie Anastassiou (6e) est dans le coup chez les femmes. Septième à Rio en 2016, pour ses premiers Jeux Olympiques, Éric Delaunay « ne rêve que d'or » à Tokyo. Et si le chemin vers le Graal est encore long, le skeeteur normand (33 ans) est bien parti dimanche, dans la fournaise du Stand de tir d'Asaka. lire aussi Le programme des épreuves de tir à Tokyo Auteur d'un sans-faute jusqu'ici (75/75), il partage la tête avec l'Américain Vincent Hancock avant les deux dernières séries de qualification, qui débuteront à 3 heures (heure française) dans la nuit de dimanche à lundi. Seuls six des trente athlètes engagés accèderont à la finale, elle aussi programmée lundi (8h50, heure française). L'autre Français en lice, Emmanuel Petit, qui participe à ses premiers JO à... 48 ans, est pour l'instant 16e (72/75). Anastassiou a « retrouvé des sensations de ouf » Si son résultat « parle de lui-même », Delaunay ne veut pas s'enflammer, car « c'est une autre compétition qui va débuter demain » avec les 50 derniers plateaux à tirer. Mais il est plus « tranquille » qu'à Rio. « Forcément, d'avoir déjà vécu la chose, ça aide, nous a-t-il dit avant de sauter dans sa navette dimanche. Ça m'aide à savoir comment la compétition va se passer, comment ça se passe au village, comment tout fonctionne. Pour moi, c'est un peu plus simple à appréhender. » lire aussi Le tir aux Jeux Olympiques de Tokyo, mode d'emploi Chez les femmes, Lucie Anastassiou est elle aussi dans le coup malgré trois cibles manquées (72/75). La Rochelaise de 28 ans, qui participe comme Petit à ses premiers JO, occupe la 6e place après les trois premières séries. Deux skeeteuses ont fait le plein : la championne olympique en titre italienne Diana Bacosi et la Chinoise Meng Wei. L'Anglaise Amber Hill, numéro un mondiale, a dû renoncer après un test positif au Covid. « Pour l'instant, j'arrive à mettre tout en place, s'est satisfaite Anastassiou, très enthousiaste en zone mixte. J'ai retrouvé des sensations de ouf. Pour le moment, je me laisse porter par le flow et on verra demain (lundi). »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles