Tir - Les pistoliers français de retour à Osijek avant les Jeux

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avant de s'envoler en Asie pour les Jeux de Tokyo, Céline Goberville, Mathilde Lamolle, Clément Bessaguet et Jean Quiquampoix disputeront une dernière étape de Coupe du monde à Osijek (Croatie) fin juin. Après la réussite du Championnat d'Europe, qui s'est terminé la semaine dernière avec neuf médailles dont cinq d'or pour la délégation française, la Fédération internationale de tir a décidé d'organiser une dernière étape de Coupe du monde avant les JO, du 22 juin au 3 juillet, toujours à Osijek (Croatie). Si toutes les disciplines olympiques (carabine, pistolet, skeet et fosse olympique) seront au programme, seuls quatre des neuf Français officiellement sélectionnés pour les JO ont répondu favorablement à l'invitation de leur Fédération, qui les a laissés juger de l'intérêt pour eux de se rendre en Croatie (au regard notamment du risque sanitaire). Il s'agit des quatre pistoliers : Céline Goberville et Mathilde Lamolle chez les dames, Clément Bessaguet et Jean Quiquampoix chez les hommes. Un stage d'acclimatation en Corée du Sud avant Tokyo ? Contrairement à eux, les trois skeeteurs sélectionnés pour les Jeux (Lucie Anastassiou, Éric Delaunay et Emmanuel Petit) ont déjà disputé une étape de Coupe du monde à Lonato (Italie) le mois dernier. Ils ont deux stages prévus, au Centre national de tir sportif (CNTS) de Châteauroux avant l'échéance olympique : le premier la semaine prochaine et le second fin juin. Si tout se passe comme comme la Fédération l'espère, l'ensemble de la délégation française s'envolera vers la Corée du Sud pour un stage d'acclimatation (au climat et au décalage horaire) et de préparation olympique le 14 juillet, avant de rallier Tokyo le 18. Les épreuves de tir débuteront le 24 avec l'entrée en lice de la jeune championne d'Europe Océane Muller (18 ans), dont la sélection doit encore être approuvée, à la carabine 10m.