Tirage au sort du Rolex Paris Masters : vers un Djokovic-Nadal en demi-finales ?

Novak Djokovic et Rafael Nadal lors de la Laver Cup, fin septembre, à Londres. (P. Lahalle/L'Équipe)

Le tirage au sort du Rolex Paris Masters a été effectué ce vendredi. Rafael Nadal (n° 2) et Novak Djokovic (n° 6) pourraient s'affronter en demi-finales.


Vers un 60e Nadal-Djokovic ?

La route est encore très longue, mais le tirage pourrait rendre possible un soixantième affrontement entre Rafael Nadal et Novak Djokovic. Le sort les a suffisamment éloignés pour que l'éventuel choc se déroule en demi-finales. Ce ne serait que leur septième affrontement en indoor (le premier depuis... 2015) et le Serbe mène 4-2. L'un et l'autre n'évoluent pas dans des quarts de tableaux trop ouvertement piégeux. S'il domine le vainqueur de Bautista Agut - Paul, l'Espagnol pourrait retrouver Pablo Carreno-Busta (ou Denis Shapovalov) au troisième tour, puis Stefanos Tsitsipas en quarts, contre lequel il mène 7-2. Cela s'annonce un peu plus compliqué pour « Djoko », qui pourrait jouer Jannik Sinner au troisième tour, avant de croiser Marin Cilic ou Casper Ruud en quarts. Mais le Norvégien n'en est pas là : il reste sur trois défaites d'affilée.


lire aussi

Le tableau du Rolex Paris Masters


Montée en puissance pour Carlos Alcaraz

Le numéro 1 mondial n'aura pas la partie facile, mais sa partie de tableau est construite par paliers : s'il élimine le vainqueur de Karatsev-Nishioka, ce sera pour retrouver Matteo Berrettini au troisième tour, puis le survivant d'une partie où évoluent Andrey Rublev (tête de série 7), Hubert Hurkacz (demi-finaliste l'an dernier, seulement battu par Djokovic) et Holger Rune (le petit jeune qui monte) en quarts. Sans oublier les anciens Stan Wawrinka et John Isner. En demies, le cador espagnol pourrait affronter Daniil Medvedev ou Félix Auger-Aliassime.


Un quart de tableau qui vaut le coup d'oeil

Le deuxième quart du tableau est sans doute le plus intriguant. Non seulement parce qu'on y retrouve Arthur Rinderknech et Gilles Simon, mais aussi parce qu'il pourrait accoucher d'un explosif quart de finale entre Daniil Medvedev (finaliste en 2021) et Félix Auger-Aliassime, qui surfe sur une série de onze succès d'affilée. L'un et l'autre sont en forme puisqu'ils ont rallié le dernier carré à Vienne (pour le Russe) et à Bâle (pour le Canadien). Leur possible match à Paris peut générer des étincelles. Dans le secteur, évoluent aussi des joueurs dangereux, comme Sebastian Korda (33e mondial, finaliste à Gijon et à Anvers), Frances Tiafoe (17e, finaliste à Tokyo sur dur extérieur), Taylor Fritz (10e, vainqueur à Tokyo) et l'imprévisible Alexander Bublik.


lire aussi

Monfils forfait à Bercy


Andy Murray pour les adieux de Gilles Simon

Pour ses adieux à la compétition, Gilles Simon ne partira pas dans l'inconnu. Loin de là ! Le sort lui a en effet offert Andy Murray au premier tour. Ce sera leur 19e affrontement, le premier depuis Vienne 2016. Leur histoire commune remonte à Rome 2007 et l'Écossais mène largement 16-2. Si le Français créé l'exploit, ce serait pour retrouver Taylor Fritz ou Alejandro Davidovich Fokina au deuxième tour. Pas gâté, Adrian Mannarino jouera une tête de série dès son entrée en lice (Hubert Hurkacz). Le sort s'est avéré moins cruel pour Rinderknech (qui jouera Jack Draper) et pour Richard Gasquet (qui sera opposé à Alex Molcan). S'il l'emporte, le Biterrois aura droit à un match de prestige contre Ruud, numéro 3 mondial.


lire aussi

Dürr, Tauziat, Pierce, Mauresmo, Garcia... Les Françaises au Masters, ça donne quoi ?