Le titre du Danemark 92 est-il le plus gros braquage de l'histoire du foot ?

·1 min de lecture

"Nej." Le 2 juin 1992, le Danemark – 5 millions d'âmes en comptant large – met dans le vent le traité de Maastricht, la monnaie commune et cette Europe cornaquée par le binôme franco-allemand. De Séguin à Chevènement en passant par De Villiers, les "nonistes" écument chez nous les plateaux télé sur un air de "Nous sommes tous des Danois". Au royaume du Danemark, les vainqueurs dansent et se rincent le gosier sur leur tube de campagne, Le fantôme de l'Europe, du sous-Neil Young vantant les mérites de l'entre-soi. Loin des débats qui viennent d'agiter son pays, John Sivebaek manque à ses devoirs de citoyen : "J'ai oublié ma carte d'électeur à Monaco dans la précipitation du départ pour la Suède. Du coup, je n'ai même pas pu voter", confesse aujourd'hui le latéral reconverti en agent de joueurs.



Il faut dire que deux jours plus tôt, Sivebaek et ses potes ont pris en…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles