Le titre de Mayer, les records du monde d'Amusan et de Duplantis : ce qu'il faut retenir de la nuit de dimanche à lundi à Eugene

Kevin Mayer a remporté le décathlon. (F. Faugère/L'Équipe)

La soirée a été chaude et belle à Eugene. Kevin Mayer a décroché son deuxième titre mondial sur le décathlon, alors que la Nigériane Tobi Amusan a battu le record du monde du 100 m haies (12''12) et Mondo Duplantis celui de la perche (6,21 m).

Au terme d'une deuxième journée bien maîtrisée, Kevin Mayer a décroché son deuxième titre mondial dans la nuit de dimanche à lundi à Eugene. Grâce à ses points forts (disque, perche et javelot), le Français a refait son retard sur ses adversaires, après une première journée compliquée. Bien en avance avant le 1 500 m, il n'a jamais tremblé pour offrir la seule médaille de ces Mondiaux à la France (8 816 points) devant le Canadien Pierce LePage (8 701 pts) et l'Américain Zachery Ziemek (8 676 pts).

lire aussi

Mayer, la remontée magnifique

Duplantis toujours plus haut

C'était le seul grand titre qui manquait à son palmarès. Recordman du monde et champion olympique, Mondo Duplantis est devenu dimanche champion du monde pour la première fois, et avec la manière puisqu'il a tout simplement battu son record du monde, porté à 6,21 m !

Il n'a connu qu'une seule vraie frayeur à 5,87 m, barre passée au deuxième essai, et était même assuré d'être sacré après avoir franchi 6 mètres. L'Américain Chris Nilsen (5,94 m) et le Philippin Ernest John Obiena (5,94 m) complètent le podium.

De son côté, Renaud Lavillenie prend la cinquième place d'un concours très relevé. Le champion olympique 2012 a franchi 5,70 m puis a fait l'impasse à 5,80 m. Il a ensuite passé 5,87 m, sa meilleure performance de la saison, au deuxième essai, et a été près de passer 5,94 m sur deux de ses essais.

lire aussi

Toute l'actu des Mondiaux

Une Amusan record

D'ailleurs, dès le début de la soirée, le sol avait tremblé sans prévenir. Sur les demi-finales du 100 m haies, la Nigériane Tobi Amusan (25 ans) battait le record du monde en 12''12 (+0,9 m/s), laissant un public interloqué.

De retour pour sa finale, elle réalisait un incroyable 12''06 (+ 2,5 m/s), malheureusement avec un vent trop fort pour valider ce deuxième chrono supersonique. Elle devançait la Jamaïquaine Britany Anderson (12''23) et la Portoricaine Jasmine Camacho-Quinn (12''23), tandis que l'Américaine Kendra Harrison a été disqualifiée pour avoir repoussé une haie de la main.

La reine Mu, le roi Jakob

Les actrices étaient attendues et le spectacle fut beau sur le 800 m. Star à domicile, Athing Mu (20 ans) a devancé sur le fil Keely Hodgkinson (20 ans également) pour s'adjuger son premier titre mondial, après le titre olympique l'année dernière. L'Américaine s'est imposée en 1'56''30 pour devancer Hodgkinson (1'56''38) et la Kényane Mary Moraa (1'56''71).

Également prodige du demi-fond, Jakob Ingebrigtsen s'est imposé sur le 5 000 m. Surpris par Jake Wightman sur le 1 500 m, le Norvégien a fait parler son finish de miler pour passer devant à 900 m de la ligne avant de décrocher tous ses adversaires à l'entame de la dernière ligne droite. Il s'impose en 13'9''24 devant le Kényan Jacob Krop (13'9''98) et l'Ougandais Oscar Chelimo (13'10''20).

À la longueur, l'Allemande Malaika Mihambo a conservé son titre mondial en sautant à 7,12 m (+1 m/s) à son dernier essai, et a devancé la Nigériane Ese Brume (7,02 m) et la Brésilienne Leticia Oro Melo (6,89 m).

Les relais américains intouchables

Enfin, les Championnats du monde d'Eugene se sont refermés avec les relais 4x400 m. Sans surprise, les locaux ont fait le plein. Chez les hommes, les Américains (2'56''17) ont devancé la Jamaïque (2'58''58) et la Belgique (2'58''72), alors que les Français ont pris la septième place (3'1''35).

Chez les femmes, Sydney McLaughlin a porté l'équipe américaine au sacre (3'17''79) devant la Jamaïque (3'20''74) et la Grande-Bretagne (3'22''64). L'équipe de France prend la cinquième place (3'25''81).

lire aussi

Les résultats de la dernière journée des Mondiaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles