Todd Boehly (Chelsea) se méfie de l'impact du fair-play financier sur le mercato

Todd Boehly a racheté Chelsea en mai pour cinq milliards d'euros. (A. Couldridge/Action images via reuters)

Face aux contraintes imposées par le fair-play financier, le nouveau propriétaire de Chelsea Todd Boehly voudrait s'inspirer du modèle de développement économique américain.

L'impact du fair-play financier de l'UEFA commence à se faire sentir et les clubs ne pourront plus signer des joueurs « à n'importe quel prix » en raison des risques de sanctions, a déclaré le nouveau propriétaire de Chelsea, Todd Boehly.

Un groupe d'investissement dirigé par Boehly et Clearlake Capital a acquis Chelsea en mai après la mise en vente du club par l'ancien propriétaire Roman Abramovitch suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Chelsea a remporté à cinq reprises la Premier League depuis que le milliardaire russe a acheté le club en 2003, en faisant une place forte d'Angleterre, en grande partie grâce à l'investissement du Russe.

« Le fair-play financier commence à avoir du mordant et cela va limiter la capacité à acquérir des joueurs à n'importe quel prix, a déclaré Boehly lors de la conférence SuperReturn International à Berlin. L'UEFA le prend au sérieux et continuera à le faire, ce qui signifie des pénalités financières et une disqualification des compétitions. »

lire aussi

Todd Boehly, nouveau propriétaire de Chelsea, l'homme du XXL

S'inspirer des modèles économiques américains

Boehly, également copropriétaire de l'équipe de baseball des Los Angeles Dodgers, a déclaré qu'il espérait s'inspirer du modèle américain pour développer le potentiel financier du football et aider les joueurs de Chelsea à construire une meilleure marque personnelle.

« Nous pensons que l'empreinte mondiale de ce sport est vraiment sous-développée, a-t-il pointé. Il y a quatre milliards de fans de football européen. Il y a 170 millions de fans de la NFL. Le football de club mondial représente une fraction de l'argent des médias de la NFL. »

« Nous allons également nous demander comment obtenir davantage de revenus pour les joueurs. Si vous regardez LeBron James, par exemple, il a tout un business et toute une équipe qui se consacre à ce qui n'est pas sur le terrain. Je pense donc qu'il y a une opportunité d'infuser une partie de cette mentalité américaine dans les sports anglais et de vraiment les développer. »

lire aussi

Toute l'actu du mercato

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles