Toktaş, crime et châtiment

SO FOOT
So Foot

C'est une question lancinante, qui hante désormais le football turc. Une obsession morbide, qui fait écho à une terrible révélation. Qui est Cevher Toktaş ? Et surtout, pourquoi a-t-il assassiné le 23 avril dernier Kasim, son fils de cinq ans, alors que l'enfant était hospitalisé à Bursa (cité du Nord-Ouest du pays) pour des symptômes qu'on soupçonnait liés au coronavirus ?

Anatomie d'un meurtre


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"J'ai appuyé l'oreiller sur la tête de mon fils pendant quinze minutes. Mon fils luttait. Mais j'ai continué à faire pression avec l'oreiller jusqu'à sa mort. " Voilà comment Toktaş aurait décrit les faits à la justice turque selon un communiqué transmis par le bureau du procureur de Bursa, la ville du club de Yıldırımspor où évoluait le défenseur central cette saison. Le joueur avait décidé d'avouer son crime le 4 mai, onze jours après la mort de son enfant. Le décès du garçon de cinq ans…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi