Tokyo 2020 : le baseball, une passion japonaise

Hugo Monier
·1 min de lecture

Discipline quasi-anonyme en France, le retour du baseball au programme des Jeux olympiques de Tokyo 2020 n’a pas fait beaucoup parler dans l’Hexagone. C’était pourtant un enjeu national au Japon. Difficile d’imaginer recevoir à nouveau les Jeux, 57 ans après Tokyo 1964, sans leur sport numéro un. Une passion étroitement liée à la relation entre l’archipel et les États-Unis.

Le 28 juillet 2021, cinq jours après la cérémonie d'ouverture des 32e Jeux olympiques à Tokyo, une compétition parmi les plus attendues sur l'archipel débutera : le tournoi de baseball. Au stade Fukushima Azuma, le Japon défiera l'Australie pour lancer sa campagne vers un titre olympique. Treize ans après son retrait du programme olympique, la discipline ne pouvait pas être absente à Tokyo où le rayonnement du baseball est inégalé.

Premières balles au 19e siècle

L'arrivée du baseball au Japon date de 1872. Trois ans plus tôt, l’accession au trône de l’Empereur Meiji, puis la fin du shogunat des Tokugawa, fait entrer le Japon dans une nouvelle ère : une modernisation massive de l'archipel avec l'arrivée de nombreux conseillers étrangers dans un pays jusque-là fermé aux Occidentaux. Parmi eux, Horace Wilson, un professeur américain, travaille sur la réforme du système éducatif japonais et introduit le...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi