Tokyo 2020 : "L'annulation des Jeux reste une option" selon le numéro 2 du principal parti japonais au pouvoir

France tv sport
·1 min de lecture

Au lendemain de la date marquante des 100 jours menant jusqu'aux Jeux Olympiques de Tokyo, un entretien du N.2 du principal parti au pouvoir laisse planer le doute sur l'avenir, ce jeudi 15 avril. La nouvelle vague de contamination au Japon, face à laquelle l'Association médicale de Tokyo a tiré le signal d'alarme la veille, fait toujours peser la menace d'une annulation de l'événement.

"Nous devrons annuler (les Jeux, ndlr) sans hésiter si ce n'est plus possible" de les organiser, a déclaré Toshihiro Nikai, secrétaire général du Parti libéral-démocrate (PLD), dans un entretien à la chaîne de télévision japonaise TBS. Comme on lui demandait si l'annulation était une option, il a répondu: "Oui, bien sûr. Si les infections se répandent à cause des Jeux olympiques, je ne sais pas à quoi ils servent", a ajouté le numéro deux du parti au pouvoir.

"Il se pourrait qu'il n'y ait pas de spectateurs"

Il a toutefois nuancé ses propos en soulignant "l'importance pour le Japon de susciter l'enthousiasme avec l'adhésion du public" et en rappelant que "nous voulons définitivement faire (des Jeux, ndlr) un succès. Pour y parvenir, il y a différentes questions...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi