Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (60-51)


Salif Keita
Saint-Étienne (1967-1972), OM (1972-1973)

En France, et surtout à Saint-Étienne, le nom de Salif Keita renvoie à celui d'une légende. À un joueur considéré comme un monument, symbole des plus belles heures des Verts et de l'émergence d'un football français triomphant. Un talent indéniable, que l'attaquant a forgé sur les terrains sablonneux de Bamako. "Au Mali, je vivais dans un quartier où on avait un terrain de 35 mètres sur 25. Il y avait au moins 20 arbres, racontait-il dans nos colonnes. Chaque fois que tu dribblais un joueur, tu devais dribblais un arbre. Tout le monde connaît ça à Bamako." La technique est au point, le mental aussi, pour celui qui tape dans l'œil de Charles Dagher, un homme d'affaires libanais,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com