Top 14 : Après le départ d’Urios, les langues se délient à l’UBB

Considéré comme l’un des meilleurs techniciens français, Christophe Urios n’a plus de club. L’Union Bordeaux-Bègles a en effet annoncé son départ, alors qu’il avait récemment prolongé son contrat jusqu’en 2025. Au fil des semaines on en apprend toujours plus sur les coulisses de ce départ, avec Urios qui se serait mis à dos une bonne partie du vestiaire.

C’est un petit tremblement de terre qui a secoué le rugby français, puisque Christophe Urios a été lâché par l’UBB un peu à la surprise générale. Pourtant, en fin de saison dernière le président Laurent Marti assurait vouloir poursuivre encore très longtemps avec son manager, qui ne semblait toutefois plus faire l’unanimité.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quelque chose s’est cassé entre Urios et l’UBB

RMC Sport a en effet révélé que les tensions devenaient de plus en plus nombreuses autour de Christophe Urios au fil des mois. Et ce sont justement ces tensions qui seraient à la base de son départ, en tout cas plus que les résultats décevants de l’UBB en Top 14. Pour rappel, un évènement avait beaucoup fait parler en fin de saison dernière, puisqu’un désaccord avait fait surface avec Urios et deux de ses cadres, avec notamment Matthieu Jalibert.

« Le président a pris la décision en pensant que c'était la meilleure solution pour le club et l'équipe »

Interrogé sur ce départ, le numéro 10…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com