Top 14: Elissalde-Paillaugue, une histoire de famille à Montpellier

RMC Sport

En débarquant à Montpellier, il y a 15 jours, Jean-Baptiste Elissalde a retrouvé son "petit frère" Benoît Paillaugue. Les deux hommes ont grandi dans la même rue. Celle des frères lumières, à 50 mètres du stade Marcel-Deflandre, l'antre du Stade Rochelais. Ils ont baigné très tôt dans le rugby. Jean-Marc Paillaugue et Jean-Pierre Elissalde, les deux papas, ont joué ensemble à La Rochelle dans les années 80. Ils se partageaient même le poste de demi de mêlée. Ils ont ensuite entraîné le club ensemble pendant trois ans. Jean-Pierre coach et Jean-Marc manager.

Le rugby était une évidence pour les enfants. Quand Jean-Baptiste est entré au centre de formation, il a vite trouvé un partenaire d’entraînement. "On a dix ans d’écart et quand j’ai commencé à taper, Benoît était toujours au bord du terrain et c’est arrivé quelque fois qu’il puisse me récupérer les ballons, c’était plutôt drôle." Paillaugue se souvient des repas dominicaux: "le cousin de Jean-Ba est un très bon ami à moi, on a joué au rugby ensemble, j’allais souvent chez leur grand-père le dimanche manger le poulet, on échangeait des passes dans le jardin avec son cousin et avec Jean-Ba' quand il était là aussi... c’est une histoire de famille qui remonte depuis un certain temps."

Mimétisme parfait

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Paillaugue a grandi avec Elissalde comme modèle. La ressemblance entre les deux est frappante: Rochelais de naissance, dix ans d’écart (à dix jours...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi