Top 14 - L'équipe type de la 24e journée du Top 14

·5 min de lecture

Dans ce week-end sous tension à tous les étages du Championnat, les individualités clermontoises ont fait la différence alors que deux Bayonnais sont récompensés de leur exploit. Les Rochelais reviennent en forme avant leur finale européenne. 15 Kotaro Matsushima (Clermont) Après son match raté au Racing, l'arrière japonais était attendu au tournant. Matsushima a été prompt sur les ballons hauts, et ses appuis ont permis aux Clermontois de trouver de l'avancée contre le RCT (25-16). Le Nippon s'est particulièrement illustré à la 69e minute, en crochetant cinq joueurs toulonnais sur quarante mètres. 14 Telusa Veainu (Stade Français) L'ailier tongien a marqué de son empreinte le probant succès parisien contre Montpellier (32-10). À la 37e minute d'abord, Veianu, fixe, cadre et raffûte deux adversaires avant de servir sur un plateau Alex Arrate, qui, à cinq mètres de la ligne, envoie James Hall dans l'en-but. À l'heure de jeu ensuite, quand il aplatit un essai capital pour donner de l'air aux Parisiens. lire aussi La Rochelle facile vainqueur d'Agen en Top 14, le Stade Français prend le bonus offensif contre Montpellier 13 Geoffrey Doumayrou (La Rochelle) De retour après la demi-finale contre le Leinster, Geoffrey Doumayrou a été partout face à Agen (59-0). Le centre international a marqué le troisième essai rochelais mais a surtout été précieux dans sa capacité de perce-muraille. Au total, Doumayrou a parcouru 77 mètres avec le ballon, soit le meilleur total de la rencontre. Avec 14 passes, le centre a su aussi animer pour les flèches maritimes. 12 Apisai Naqalevu (Clermont) Le bulldozer clermontois a une nouvelle fois fait parler sa puissance au centre du terrain. Avec ses 33 mètres gagnés face à Toulon (25-16), le Fidjien est parvenu à faire mal sur quasiment chacun de ses 10 ballons touchés. Surtout, par sa dextérité, il marque un essai capital pour Clermont à la 77e en s'extirpant de deux défenseurs varois. lire aussi Calendrier et résultats du Top 14 11 Donovan Taofifenua (Racing 92) L'ailier de poche du Racing a réalisé une prestation solide à Pau (29-35). Auteur de l'essai de la victoire à la 75e minute, Taofifenua a fait valoir ses qualités d'appuis en effaçant 3 défenseurs, gagnant 50 mètres avec le ballon, et en terminant le match avec 2 franchissements. 10 Maxime Lafage (Bayonne) Il est l'un des grands artisans de l'exploit bayonnais en terre toulousaine. Le numéro 10 Maxime Lafage a réalisé un sans-faute au pied (7/7) en scorant 19 des 32 points de l'Aviron (28-32). Sa passe décisive au pied permet à Rémy Baget d'aplatir en coin à la 25e minute. Après sa bonne prestation contre Bordeaux (17 points), l'ouvreur des Basques pourrait bien donner à Bayonne le maintien tant espéré. lire aussi Bayonne, l'instinct de survie 9 Morgan Parra (Clermont) Impérial au pied (7/7), le demi-de-mêlée clermontois a véritablement orchestré la victoire au forceps de l'ASM. En quatre-vingts minutes, le calme de Morgan Parra a sans doute fait la différence pour les Auvergnats qui retrouvent de la sérénité. 8 Selevasio Tolofua (Toulouse) Le troisième-ligne n'a pu porter le Stade Toulousain vers un 16e succès cette saison, mais il a été diablement efficace face à Bayonne. Juste avant la mi-temps il marque après un gros groupé-pénétrant des avants toulousains et finit le match avec de belles statistiques : 20 courses, 78 mètres gagnés, et 7 défenseurs battus au compteur pour l'international. lire aussi Classement du Top 14 7 Alexandre Roumat (Bordeaux-Bègles) Entré à la 55e minute, le troisième-ligne bordelais a volé les deux dernières touches castraises, dans les vingt-deux mètres girondins. Solide en défense, le jeune Français a sans doute réalisé les deux actions décisives pour la victoire (20-16) des hommes de Christophe Urios. 6 Ibrahim Diallo (Racing 92) Le jeune troisième-ligne continue sur sa lancée. Face à Pau (35-29 pour le Racing), le Francilien traverse d'abord la moitié de terrain paloise à la 19e et finit sa course entre les perches béarnaises. Le champion du monde espoir a franchi deux fois, battu cinq défenseurs et parcouru 60 mètres ballon en main. En défense, le Racingman compte 10 plaquages, soit le meilleur total du match. 5 Izack Rodda (Lyon) Le déluge au stade Gerland a permis au pack lyonnais de prendre le meilleur sur Brive (24-7). Symbole de cette domination, le deuxième-ligne Izack Rodda a marqué le deuxième essai des siens, tout en puissance. L'Australien s'est souvent retrouvé dans le coeur du jeu, touchant 12 ballons au total. 4 Mat Luamanu (Bayonne) Autre symbole du succès basque au stade Ernest-Wallon, le deuxième-ligne Mat Luamanu. Très actif dans le jeu courant avec 10 ballons joués, le Samoan a une nouvelle fois été le point d'ancrage de l'équipe bayonnaise. Le seconde-ligne a joué l'intégralité de la rencontre.
3 Paul Alo-Emile (Stade Français) Dominateur en mêlée, le capitaine parisien a dominé ses opposants montpelliérains dans l'exercice de la mêlée fermée. Propre dans le jeu courant (4 ballons touchés), Alo-Emile a guidé les siens vers un important succès bonifié. 2 Pierre Bourgarit (La Rochelle) Retour à la compétition réussi pour Pierre Bourgarit. Auteur d'un nouvel essai (29e), son neuvième de la saison, puncheur comme à son habitude, le talonneur a souvent mis son équipe dans l'avancée (14 mètres gagnés) et se prépare de la meilleure des manières avant la finale de Coupe d'Europe face à Toulouse samedi prochain. 1 Siegfried Fisi'ihoi (Pau) Et de deux pour le Palois. Une semaine après sa grosse performance à Agen, le Tongien récidive face à un poids lourd du Top 14. Le pilier de la Section a pris le dessus sur Cedate Gomes Sa en mêlée fermée et a permis aux Béarnais d'engranger des pénalités dans ce secteur.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles