Top 14 - Messina, "un homme meilleur" grâce à Toulon

Le trois-quarts centre du FCG, Geoffroy Messina, revient avec plaisir sur la rade, où il a évolué les trois dernières saisons et progressé au contact des stars toulonnaises. Il espère pouvoir perturber un peu ses anciens coéquipiers samedi.

Qu'est-ce qu'on peut vous souhaiter à vous et au FCG pour cette nouvelle année ?

Geoffroy MESSINA: A titre personnel, jouer et bien jouer le plus grand nombre de matchs possible. Je vais aussi avoir un deuxième enfant en juin, je suis comblé. Au niveau de l'équipe: accrocher une sixième place serait sympa.

Quels souvenirs gardez-vous de votre passage à Toulon ?

G.M: De très bons souvenirs, avec un titre de champion d'Europe notamment. J'ai eu une troisième année un peu compliquée parce que je n'ai pas joué. J'ai connu de très bons joueurs et de très belles personnes dans le club et en dehors. Je retiens aussi un public qui est à 200 % derrière l'équipe.

"Laporte m'a fait progresser mentalement"

Avez-vous le sentiment d'avoir progressé au contact de joueurs tels que Matt Giteau ?

G.M: Oui, j'ai progressé. Je ne jouais pas trop, j'en ai profité pour travailler avec eux. Je savais que je venais à Grenoble donc j'ai profité de l'expérience de Jonny (Wilkinson), de Matt et d'autres pour apporter quelque chose au FCG. Bernard Laporte (manager du RCT) m'a fait progresser mentalement vu que c'est compliqué quand tu ne joues pas (rires). Je suis un homme meilleur, je pense, que quand je suis arrivé à Toulon.

Comment appréhendez-vous votre retour à Mayol ?

G.M: Bien. J'espère qu'on va faire un gros match de rugby. On n'a pas envie de venir en victimes, on va essayer de les faire déjouer le plus possible et pourquoi pas ramener quelque chose de là-bas.

Est-ce que vous pensez le RCT revanchard après sa défaite à l'aller (28-26) ?

G.M: On s'attend à tout autre chose à Mayol, chez eux. En plus, ils ont eu un revers la semaine dernière au Racing Métro (défaite 14-3). Je pense que dans leur tableau de marche, ils devaient gagner là-bas, ils n'ont pas réussi donc Bernard a dû être un peu en colère (rires).

Avez-vous eu quelques contacts cette semaine avec vos anciens partenaires ?

G.M: J'ai eu Alexis Palisson et (Sébastien) Tillous-Borde pour les voeux. Quand tu vis au quotidien avec certains joueurs pendant trois ans, que tu deviens champion d'Europe avec un groupe, cela crée des liens à jamais.

Après un début de saison compliqué, vous enchaînez les titularisations...

G.M: J'ai eu un peu de mal au début. Je venais de passer un an sans jouer, il fallait que je me remette à niveau parce que les entraînements ça ne suffit pas. Lors des matches amicaux, je n'ai pas forcément fait de belles prestations. Pareil en Top 14. J'ai eu la chance, et la malchance pour le club, que quand je ne devais pas être dans le groupe, il y a eu un blessé qui m'a permis de l'intégrer. J'ai réussi à saisir cette chance. Contre Toulon, ça va être le huitième match que j'enchaîne, je suis fatigué mais heureux ! Pour l'instant, c'est surtout en défense que ça se passe bien parce qu'en attaque on ne touche pas beaucoup de ballons. J'essaie de faire mon job le mieux possible.

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant