Top 14 : Pourquoi l'UBB prend l'accent argentin cette saison avec le Covid-19

Clément Carpentier
·1 min de lecture

RUGBY - Comme d’autres clubs, l’Union Bordeaux-Bègles profite de l’exil des Pumas en raison de l’épidémie pour se renforcer

S’adapter. C’est peut-être la première qualité du bon joueur argentin de rugby. En effet depuis quinze ans, ce n’est pas toujours évident pour les Pumas de s’y retrouver. Dans les années de 2000, ils déboulent en Europe en même temps que leur sélection explose au plus haut niveau (3e de la Coupe du Monde 2007 puis quart de finaliste en 2011 et 4e en 2015). Puis, comme d’autres fédérations avec elle, l’URA (Union Argentina de Rugby) décide alors d’interdire la sélection aux joueurs qui ne jouerait pas au pays, notamment dans la franchise des Jaguares qui vient d’intégrer le Super Rugby.

Problème, les résultats ne suivent plus. En 2018, cette même fédération entrouvre de nouveau la porte avec un quota de joueurs jouant à l’étranger dans son équipe puis finalement l’ouvre complètement il y a quelques mois en raison de l’épidémie de Covid-19. Au point de carrément pousser ses propres joueurs à quitter le pays pour continuer à jouer pour cause de Super Rugby suspendu, de tournées d’été annulées et surtout d(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : Du Tournoi des VI Nations à la Ligue des champions, le variant anglais peut-il bouleverser la fin de saison ?
Coronavirus : Comme prévu, l’EPCR suspend temporairement les coupes d’Europe de rugby
Rugby : Il soulève l’arbitre de joie (oui) et prend un carton rouge pour la peine