Top 14: le Stade Français s'offre le Racing dans un derby bouillant

La première rencontre entre les deux clubs franciliens depuis l'avortement du projet de fusion a tourné en faveur des Stadistes (27-23). La température est montée sur le terrain avec des échanges de coups, des blessures sanglantes et deux cartons rouges, dont un pour Pascal Papé. La lutte pour une place en playoffs est toujours aussi intense.

Ce derby était très attendu. Le Stade Français-Racing 92 de ce dimanche (25e journée du Top 14) était le premier depuis l'abandon du sulfureux projet de fusion qui a divisé le rugby français il y a quelques semaines. C'était aussi le dernier rendez-vous à Jean-Bouin pour Pascal Papé, qui doit raccrocher les crampons à la fin de cette saison. Tout était réuni pour qu'il y ait du spectacle. Et oui, il y a eu de l'animation...

Grosse bagarre, coups de poing et expulsions

Le jeu pratiqué en première période n'a pas été grandiose, mais le scénario a réservé son lot d'émotions. L'arbitre a refusé un essai aux Racingmen, Chris Masoe s'étant mis à la faute avant la percée de Juan Imhoff. Et le Stade français a puni derrière quand Sergio Parisse a intercepté une passe et filé derrière la ligne (34e).

Ensuite ? Un gros pugilat décortiqué à la vidéo : les esprits s'échauffent, les joueurs s'empoignent et Pascal Papé ouvre Henry Chavancy à l'arcade d'un coup de poing. Wenceslas Lauret venge son coéquipier et frappe Papé, qui saigne à son tour de la tête. Logiquement, Papé et Lauret sont expulsés (37e), avec une ovation de Jean-Bouin pour le Stadiste. Le Racing parvient quand même a égalisé avec Dan Carter à la baguette et Casey Laulala à la conclusion (40+2e).

Une dernière journée au couteau pour une place en playoffs

L'équilibre s'est très vite rompu après la pause. Le...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages