Top 50 : 90 secondes de bonheur (de 40 à 31)



D'abord, il y a une improbable intuition. Celle de Pascal Dupraz, qui susurre à l'oreille de Yann Bodiger, sur le point d'entrer en jeu : "Avec ta patte gauche, je sais pas pourquoi, j'ai l'impression que c'est toi qui vas... ce soir." À ce moment-là, Toulouse est mené sur le terrain d'Angers lors de la dernière journée de Ligue 1 (2-1) et file tout droit en Ligue 2. Seul un succès peut lui permettre de repasser devant Reims, qui déroule devant Lyon (4-1). L'espoir renaît toutefois quand Martin Braithwaite égalise d'une reprise du droit (78e). Dans la foulée, Wissam Ben Yedder obtient un coup franc aux abords de la surface, excentré côté droit. Du haut de ses 21 ans, Bodiger, zéro but en Ligue 1 jusque-là, prend ses responsabilités. De sa fameuse "patte gauche", il expédie le ballon dans la lucarne d'Alexandre Letellier et fait exulter…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com