Top 50 : 90 secondes de bonheur (de 30 à 21)



En 2020, le monde découvrait un géant nommé Erling Haaland. À peine transféré du RB Salzbourg, où il terrassait déjà quelques-uns de ses adversaires, en Ligue des champions notamment, le Norvégien débarquait au Borussia Dortmund pour passer à l'étape suivante. Chose entamée le 18 février de cette même année, en quarts de finale face au PSG. Premier buteur de la partie, Haaland voit Neymar relancer la machine parisienne dix minutes plus tard (75e), avant de refaire parler la poudre. Le ballon à peine remis en jeu, le " Cyborg " s'en va en effet défier la défense adverse, et trouver la faille d'un missile à l'entrée de la surface (77e), trente secondes après avoir été rejoint au tableau d'affichage. Le bruit du filet en est témoin. AB

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com