Top 50 : Transferts avortés (1er) : Adriano au Havre


"Cela va peut-être vous paraître étrange, mais je suis persuadé que Le Havre est l'endroit idéal pour reprendre le football. En ce moment, le HAC est le seul club avec lequel je discute. Si c'est ici que je signe, je ferai tout pour devenir l'idole du club. L'argent ? J'ai 32 ans et grâce à Dieu, j'en ai gagné beaucoup durant ma carrière. Je sais qu'ici, il n'y aura pas une proposition de millionnaire. Moi, ce que je veux, c'est me relever." En attendant de se relever, Adriano est assis à la terrasse du Novotel du Havre et il accorde sa première interview à Benoît Donckele, chargé de couvrir l'actualité du HAC pour Paris-Normandie. "Vu ce qui se disait à droite à gauche sur l'hygiène de vie d'Adriano, je m'attendais à voir arriver un Bibendum, d'autant qu'il n'avait plus joué depuis plusieurs mois (après deux ans d'inactivité,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles