“Top Chef 2022”: Mickaël Braure réagit à son élimination

Mickaël Braure, le candidat éliminé de la compétition de Top Chef réagit. (Photo: ©Pascal VILA/M6)
Mickaël Braure, le candidat éliminé de la compétition de Top Chef réagit. (Photo: ©Pascal VILA/M6)

Mickaël Braure, le candidat éliminé de la compétition de Top Chef réagit. (Photo: ©Pascal VILA/M6)

TÉLÉVISION - Une élimination aux portes des quarts de finale. Après avoir remporté un grand nombre d’épreuves au sein de la brigade bleue de cette treizième saison de Top Chef, Mickaël Braure a définitivement quitté le concours ce mercredi 18 mai. 

Lors de ce quatorzième prime diffusé sur M6, les cinq candidats encore en lice se sont affrontés dans les cuisines de Jean Imbert, au sein du Plaza Athénée.  Ils devaient séduire l’ancien vainqueur de Top Chef en revisitant le vol-au-vent. Arrivé en seconde place de l’épreuve, Mickaël a dû défendre sa place sur une épreuve autour de la tomate où il a été épaulé par le chef Alexandre Gauthier. En ballottage à l’issue de cette deuxième épreuve, il s’est retrouvé en dernière chance face à Sébastien pour une épreuve sur l’agneau. Et si les quatre jurés ont été interpellés par son assiette totalement noire, son tartare d’agneau à l’encre de seiche ne lui a pas permis de garder sa place dans le concours. 

Passé par de prestigieuses maisons du Nord de la France, Mickaël Braure a décidé de voler de ses propres ailes. À 25 ans, il ouvre son premier restaurant le Bistrot du “Witloof” où il revendique une cuisine paysanne et sexy. Sa devise : “Le gras, c’est la vie”.

Après son élimination, il a accepté de répondre à quelques questions posées par Le HuffPost:

Vous quittez les cuisines de Top Chef aux portes des quarts de finale. Qu’est-ce qui vous a manqué cette semaine pour aller plus loin?

C’est quand même dommage de partir maintenant, aussi proche des quarts de finale. Je dirais qu’il m’a simplement manqué 30 secondes pour réussir la cuisson de mon ris de veau sur la première épreuve. Ça m’aurait permis de me qualifier directement. C’était une bonne expérience et les autres ont été meilleurs, c’est tout. 

On voit que Philippe Etchebest est très touché par votre départ. Comment se sont passées ces quatorze semaines de compétition à ses côtés?

C’était magnifique d’être aux côtés de ce super chef. Je ne sais pas si j’aurais pu aller aussi loin dans l’aventure si je n’avais pas évolué à ses côtés. C’était un peu comme un papa parce qu’il était tout le temps présent quand on avait un problème ou des questions. Il y avait un lien très paternel entre lui et ses candidats. Il est très touché par mon départ et ça me fait mal au coeur de quitter Top Chef car je savais que j’allais arrêter plus ou moins cette relation avec le chef Etchebest. On est toujours en contact et il m’appelle très souvent pour prendre des nouvelles. 

Que vous a-t-il apporté?

Il m’a apporté une assurance, une stabilité et une confiance dans ma cuisine. Il a su me faire confiance à chaque épreuve, en me donnant de bons conseils. Donc je ne pouvais qu’y arriver correctement. 

"Je pense que Pascal va devenir un très grand chef”

Si vous aviez été qualifié, vous seriez passé chez les violets. Auriez-vous eu du mal à quitter votre brigade d’origine?

Je n’avais pas pensé à ça. Franchement j’aurais été partagé. J’aurais été content de gagner ma place mais déçu de quitter le chef Etchebest. Je n’ai rien contre Paul Pairet mais mon chef c’est Philippe Etchebest. Je me voyais aller au bout de l’aventure avec lui et personne d’autre.

Et avec Pascal, quel lien avez-vous eu avec lui?

J’ai eu un lien très protecteur avec Pascal. J’ai voulu le protéger pendant les épreuves et même à l’extérieur. J’avais envie qu’il soit bien et rassuré. Il y avait un lien un peu paternel. Je suis hyper surpris de sa capacité et de son talent. Je pense très sincèrement qu’il va devenir un très grand chef. 

Quelles ont été vos motivations pour participer à l’aventure?

Je voulais me dépasser et montrer qu’on peut faire une cuisine bistronomique dans la vie de tous les jours et prétendre à faire une cuisine de haute voltige comme dans Top Chef. Pour l’anecdote, c’est un ami et ancien candidat qui m’a inscrit: Damien Laforce, candidat de la saison 10. 

Vous faites partie des candidats tatoués de la saison. Racontez-nous l’histoire derrière votre tatouage commun? 

Il a été fait dans une chambre très tard la nuit (rires). C’est Louise qui nous les a faits. Ce n’était pas la meilleure idée qu’on ait eu ce jour-là, mais c’est très drôle et je ne regrette pas du tout de l’avoir fait.

Avez-vous une anecdote de tournage à partager?

J’ai adoré les moments où l’on se retrouvait tous ensemble dans le petit salon, avant le début des épreuves. On faisait les cons et on essayait de se détendre les uns et les autres. C’était des moments de pression mais en même temps on essayait tellement de passer ça à la rigolade. On a donc fait beaucoup de conneries (rires). Top Chef c’était une véritable colonie de vacances. En même temps, on a tous le même humour, on aime les mêmes choses et on a été confinés tous ensemble pendant 2 mois et demi. Donc forcément ça crée des liens.

“Un concept autour de la saucisse ne pouvait que fonctionner”

Comment se passe votre restaurant de la guerre des restos: Philo Saucisses?

Ça cartonne, les gens sont très contents et le cadre est magnifique. C’est vraiment un super outil de travail.

Vous attendiez-vous à remporter cette épreuve?

Un concept autour de la saucisse, ça ne pouvait que fonctionner (rires).

Quels sont aujourd’hui vos futurs projets?

Je suis en train d’ouvrir un nouvel établissement. Il sera situé juste à côté de là où j’ai déjà mon premier établissement, le bistrot de Witloof. En fait, on est en train de rénover un corps de ferme. Il y aura une micro brasserie où on fera notre propre bière. Il y aura également un bar à tapas autour de la saucisse et une partie restauration. Il y a beaucoup de travaux à réaliser donc l’ouverture est prévue pour 2023.

Un petit prono?

Au début de Top Chef, je ne misais sur aucun des quatre encore en lice (rires). Maintenant, je dirais Louise et Pascal, car ils ont les capacités pour y arriver.

À voir également sur Le HuffPostOn a testé le restaurant de la “guerre des restos” dans “Top Chef”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles