Top départ pour le centre aquatique de Marville, qui servira de bassin d'entraînement de water-polo pour Paris 2024

·2 min de lecture

Le top départ des travaux du centre aquatique de Marville (Seine-Saint-Denis), destiné aux entraînements de water-polo pendant les Jeux, a été donné jeudi midi.

Initialement destinée à accueillir les épreuves de water-polo, dans le projet de candidature de Paris 2024, la piscine de Marville, située au coeur du centre sportif du même nom, ne sera finalement qu'un bassin d'entraînement pour les équipes. Elles joueront le tournoi préliminaire au futur centre aquatique olympique (CAO) de Saint-Denis face au Stade de France et la finale à Paris La Défense Arena à Nanterre (Hauts-de-Seine). Mais le centre aquatique de Marville servira surtout pour les habitants de Seine-Saint-Denis dans le cadre de l'héritage des Jeux.

lire aussi

Paris 2024 joue aux chaises musicales pour trouver une place au basket

« On s'est beaucoup battu pour cette piscine située dans un parc de 40 hectares dédié aux sports », a rappelé Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis, une des deux villes qui accueille le centre aquatique olympique avec La Courneuve, où se dérouleront les épreuves de tir. « Nous souhaitons qu'elle devienne la cathédrale du water-polo de demain et après-demain », a-t-il poursuivi devant les joueurs du Cercle des Nageurs de Noisy-le-sec (Championnat Élite).

Stéphane Troussel, président de Seine-Saint-Denis

« Les Jeux ne sont jamais un long fleuve tranquille mais nous devons maintenir le cap pour l'héritage qu'ils laisseront au département et à ses habitants »

« C'est un enjeu majeur pour le sport et la natation, a poursuivi Stéphane Troussel, président de Seine-Saint-Denis en précisant que 74 % des enfants du département qui entrent en sixième ne savent pas nager. Les Jeux ne sont jamais un long fleuve tranquille mais nous devons maintenir le cap pour l'héritage qu'ils laisseront au département et à ses habitants », a sourit l'élu, habitué à batailler pour conserver les épreuves et les installations prévues.

30,5 M€

Le coût du centre aquatique de Marville financé à hauteur de 12, M€ par la ville de Paris et autant par le département de Seine-Saint-Denis.

Les travaux du centre aquatique ont commencé début janvier, sous la direction d'un groupement d'entreprises mené par GCC, pour une livraison prévue en octobre 2023. Près de 120 ouvriers seront mobilisés sur le chantier supervisé par la Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques).

Ce nouveau bassin polyvalent, qui remplace l'ancienne piscine datant de 1975, se situe à proximité de l'académie du Red Star. Il prendra place dans un centre aquatique de 4 600 m2 dont 1 600 de plan d'eau avec des bassins intérieurs et extérieurs, deux solariums et une lagune de jeux.

lire aussi

Toute l'actu des JO

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles