Les tops-flops de Monaco-Brest : Ben Yedder étincelant

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Auteur d'un triplé, le capitaine monégasque Wissam Ben Yedder a grandement participé samedi au neuvième succès consécutif contre Brest (4-2) de Monaco, nouveau dauphin du Championnat.

Les tops

Wissam Ben Yedder (Monaco) : 9/10

Il s'est d'abord distingué par son pressing ininterrompu, puis il a marqué trois buts... Du sang-froid sur son penalty, de la malice sur son but du gauche et de la présence sur celui de la tête. Encore là sur le 4e but de Monaco, qui découle d'une reprise de volée de sa part.

Benoît Badiashile (Monaco) : 7/10

On ne l'a pas vu commettre d'erreurs et il s'est toujours défait de ses adversaires avec une apparente facilité dans les duels. Également précieux par son jeu court qui fait aussi de lui un gage de sécurité.

lire aussi

Monaco dit merci à Ben Yedder

Kevin Volland (Monaco) : 7/10

L'Allemand a été dans le combat et a épuisé les Brestois. Une activité énorme récompensée par son but, sur lequel il est attentif après une parade de Bizot, mais aussi par sa passe décisive, quelques minutes plus tôt, quand il met le ballon dans la course de Ben Yedder sur le 3e but de l'ASM.

Youcef Belaïli (Brest) : 7/10

Une première période longtemps formidable, où il s'est régalé des espaces offerts par l'ASM. Buteur à la 23e, sur une action personnelle de grande classe en pleine surface, répétition de celle qui avait mis la défense monégasque à l'envers quelques secondes plus tôt. Un poison dans le couloir gauche. Mais il a fait la main synonyme de penalty qui a relancé l'adversaire juste avant la pause, et il n'a pas bien enroulé sa frappe à la 68e.

Les flops

Christophe Hérelle (Brest) : 3/10

Plutôt à son aise tant que son équipe a défendu en avançant, l'arrière central a vite été en souffrance lorsque l'ASM a appuyé ses attaques. Il est en retard, notamment, sur l'égalisation de Ben Yedder (51e) mais aussi sur le quatrième but, signé Volland, à un moment du match où il avait renoncé, emporté par les vagues rouges et blanches.

Lilian Brassier (Brest) : 3/10

Son erreur d'appréciation sur le quatrième but de l'ASM est la plus visible de ses nombreuses imprécisions. Lui aussi a été gêné par la mobilité du duo Ben Yedder - Volland et, techniquement, a montré trop de limites quand le match s'est retourné.

Martin Satriano (Brest) : 3/10

L'Uruguayen a été le premier Brestois à céder sa place et n'a pas caché son mécontentement. Il suffit de jeter un oeil à ses statistiques du jour pour comprendre sa sortie au profit de Mounié (64e) : un tir, 7 ballons perdus et 17 % de duels gagnés. L'attaquant a été très peu visible, contrairement aux deux autres éléments offensifs, Belaïli et, à un degré moindre, Cardona.

Disasi (Monaco) : 4/10

À deux reprises, son jeu de tête a failli faire mouche : quand il a vu son ballon dégagé sur la ligne de but par Lasne (18e), puis lorsqu'il a trouvé la barre (19e). Mais on lui reprochera ses hésitations face à Belaïli, qui l'a baladé deux fois, notamment de manière grossière sur le second but brestois.

lire aussi

Toute l'actu de la Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles