Tor des Géants 330 : le Suisse Jonas Russi en patron

Le Tor des Géants, 330 kilomètres pour 24 000 mètres de dénivelé positif, est considéré parmi les ultras les plus longs et exigeants au monde. (F. Faugère/L'Équipe)

Le traileur suisse Jonas Russi, 8e de l'UTMB il y a deux semaines, s'est imposé ce mercredi sur le Tor des Géants 330, à Courmayeur (Italie).

Il est 8h31 ce mercredi au jardin de l'Ange à Courmayeur (Vallée d'Aoste, Italie) lorsque Jonas Russi franchit la ligne d'arrivée. Parti depuis dimanche matin et après 70h31'36' d'effort, le Suisse s'offre l'un des ultra-trails les plus longs et exigeants au monde (330 km et 24 000 m de dénivelé positif). « Incroyable, je n'ai pas de mots », a-t-il déclaré, épuisé mais surtout très ému, quelques minutes après le passage de la ligne.

Une revanche sur l'année dernière

Parti à peine deux semaines après sa 8e place à l'Ultra-Trail du Mont-Blanc, Jonas Russi confirme ses qualités physiques hors-normes. L'année dernière, déjà, il avait fait la course en tête sur ce Tor des Géants avec Franco Collé, avant de voir l'Italien lui fausser compagnie dans la dernière descente pour s'offrir une victoire de prestige en solitaire, avec le record de l'épreuve en prime, en 66 heures et 43 minutes.

lire aussi

Pourquoi l'édition 2022 de l'UTMB restera historique dans l'ultra-trail

Présent au départ, Collé a cette fois abandonné autour du kilomètre 50 alors qu'il était en tête, victime d'une blessure au tendon d'Achille. Mais il n'a pas hésité à venir ensuite assister son rival, avec qui il a noué une forte amitié sur les routes alpines l'année passée, notamment en le conseillant aux ravitaillements. Après une deuxième place pour sa première participation et le troisième meilleur temps de l'histoire de l'épreuve, Jonas Russi a réussi à décrocher la victoire. Il a fait face à des conditions extrêmes, mêlant périodes de pluie et de grêle et dans un froid souvent glacial.

Plusieurs heures derrière le Suisse, l'Italien Simone Corsini, vainqueur du Gran Trail Courmayeur en juillet et 5e du dernier Tor des Géants, est bien parti pour s'adjuger la deuxième place. Mais ses compatriotes Andrea Macchi et Andrea Mattiato sont aussi à la lutte pour le podium. Il leur reste une vingtaine de kilomètres à compléter pour passer la ligne d'arrivée.

lire aussi

« L'Ultra-Spirit » : l'ultra-trail revisité à la manière de François D'haene

Chez les femmes, après avoir longtemps mené la course, l'Espagnole Silvia Trigueros a laissé échapper la première place à la Britannique Sabrina Verjee. Il reste à la leader, 5e au scratch pour l'instant (hommes et femmes compris), une quarantaine de kilomètres à parcourir. La Française Sandrine Beranger est pour l'instant 3e, à la lutte avec la Britannique Sophie Grant.