Toto Wolff reste à la tête de Mercedes, Ineos actionnaire à 33%

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

La firme chimique Ineos, fondée par l'homme d'affaires Jim Ratcliffe, est arrivée en F1 cette année par le biais d'un partenariat avec l'écurie Mercedes. La marque s'est affichée en grand sur la W11 pour cette saison 2020. Désormais, les liens avec l'écurie vont être encore plus étroits puisque son arrivée au capital de la structure a été officialisée ce vendredi.

Ineos détiendra désormais 33% des parts de l'entreprise. Un chiffre important mais également un rééquilibrage concret des forces en présence puisque cette prise de participation s'accompagne d'une réduction nette de celle de Daimler, qui passe de 60 à 33% également, et d'une légère augmentation de la part de Toto Wolff, directeur exécutif de l'équipe, qui passe de 30 à 33%.

Lire aussi :

La FIA introduit un carburant F1 basé sur des biodéchets

Cette diminution des parts du groupe allemand dans sa propre structure, ainsi que la collaboration plus étroite déjà annoncée avec la branche AMG, n'aura pas pour effet de lui faire perdre sa qualité d'équipe d'usine alors que se profilent d'importants changements en F1 avec l'arrivée du Règlement Financier, comme le précise le communiqué. "L'équipe restera l'écurie de Formule 1 d'usine de Mercedes-Benz et continuera à faire courir des châssis et des unités de puissance Mercedes dans les années à venir."

L'autre annonce concerne justement Wolff, qui va poursuivre son rôle de team principal et de PDG pour "trois années supplémentaires". Alors que son avenir a été l'un des sujets de discussion de ces derniers mois, le communiqué indique par ailleurs : "Il aura ensuite la possibilité de passer à une nouvelle fonction exécutive au sein de l'organisation lorsqu'il décidera que le moment sera venu."

Ola Källenius, président du conseil d'administration de Daimler AG et Mercedes-Benz AG, déclare : "Pouvoir attirer ces prestigieux investisseurs est un signe de la force de notre organisation à Brackley ; Ineos voit un véritable potentiel de croissance et de développement dans l'équipe. Nous restons fermement engagés en Formule 1, et le plafond budgétaire à venir et la nouvelle structure d'actionnariat nous mettent dans une position encore plus solide pour perpétuer notre succès. Avec une collaboration encore plus étroite avec notre division performance Mercedes-AMG à partir de 2021 et le leadership de Toto pour plusieurs années supplémentaires, l'avenir est radieux pour Mercedes-Benz en Formule 1."