Tottenham, Lloris : "On garde espoir"

Goal.com

Contrairement à la Ligue 1, la Premier League espère bien aller à son terme cette saison. Pour le moment, aucune date n'a été fixé et aucune décision n'a été prise, mais outre-Manche la possibilité de finir le championnat sur terrain neutre et à huis-clos est la situation privilégiée depuis déjà quelques semaines, malgré les doutes de certains acteurs. Dans un entretien accordé à France Football, Hugo Lloris s'est exprimé sur une possible reprise de la Premier League dans les semaines à venir, alors que l'entraînement a repris dans les clubs anglais depuis quelques jours.

Lloris : "Trouver le bon compromis entre la santé et la nécessité de finir la saison"

"On garde espoir. On garde en tête qu'il y a un sprint final, au minimum neuf à dix matches à jouer en Angleterre. Mais on ne peut pas fermer les yeux sur la réalité du quotidien et sur ce qui se passe dans le monde. Ces décisions-là seront prises par le gouvernement anglais et par les instances du football. En tant que professionnel, on a le devoir de rester en condition pour être prêt s'il y a une reprise", a avoué le gardien des Spurs.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Je préfère me fixer des objectifs sur le court terme"

Hugo Lloris Tottenham
Hugo Lloris Tottenham

"Est-ce que j'ai envie de reprendre ? À partir du moment où les règles sanitaires sont respectées et qu'on nous met dans des conditions optimales... Je comprends qu'il y a une situation économique compliquée pour les clubs, des enjeux sportifs et je m'y plierai en tant que professionnel. Mais, encore une fois, les règles sanitaires prédominent, c'est le plus important aujourd'hui. D'un jour à l'autre, ça évolue, ça change. Les discours ne sont pas les mêmes. Un jour, on gagne en espoir, le lendemain, on en reperd. Même si j'ai bien conscience que le football reste secondaire par rapport à l'actualité du monde, on a des obligations vis-à-vis de notre club et il faut se tenir au cas où", a ajouté l'international français.

Lloris : "Le football reste secondaire"

Le gardien des Bleus n'a pas été surpris par le report de l'Euro : "Franchement, je m'y attendais. Vu la tournure des choses et le fait que cet Euro doive se disputer sur plusieurs pays, ça rendait la chose impossible. C'est une décision logique. Une année en plus, ça peut être préjudiciable pour certains. Mais, ce que demande le football de haut niveau, c'est le travail, le goût de l'effort, la remise en question. C'est tout ça qui nous conditionne au plus haut niveau et nous donne une chance de disputer une telle compétition avec l'équipe nationale. Donc, on remettra les compteurs à zéro en début de saison prochaine, en espérant que les choses reviennent à la normale, et on fera tout pour arriver au meilleur de notre forme à cet Euro".

Hugo Lloris a botté en touche concernant son avenir : "Ma dernière compétition avec les Bleus ? Je préfère me fixer des objectifs sur le court terme. Parce que même si je me sens bien, la réalité, c'est que je suis plus proche de la fin que du début. Mais tout reste envisageable. Pour l'instant, la plus proche, c'est l'Euro. Tenter une nouvelle expérience cet été ? Je ne suis pas tellement focus sur ma situation personnelle en ce moment. La période est tellement folle... Franchement, je ne pense pas avoir le recul nécessaire pour pouvoir réfléchir à ma situation personnelle. Je suis plus dans l'espoir de finir la saison pour terminer le plus haut possible".

À lire aussi