Tottenham, la vie de chasseur

SO FOOT

Il faut imaginer un autre temps, dessiné avec d'autres figures, où le football s'écoutait à la radio et où tous ces hommes n'avaient d'yeux que pour lui. Un saut entre les années 50 et 60, dix-sept ans passés sous le maillot de Tottenham, une petite soirée avec celui de la sélection nationale et finalement un costume enfilé en octobre 1958. Le football est en pleine structuration, commence à parler un langage commun et voilà Bill Nicholson, ses longs trenchs et sa raie soignée, dans la peau d'un entraîneur, vingt-deux ans après être arrivé chez les Spurs dans celle d'un simple apprenti footballeur. Puis, l'histoire : Nicholson lâche une baffe record dès son premier match contre Everton – un succès 10-4 – et tisse progressivement ce qui posera ensuite les bases de l'esprit Tottenham. Dans sa bouche, cela donnait ça : "Il est préférable de s'incliner en visant haut que de réussir en visant bas. Et, ici, nous nous sommes fixé des objectifs…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages