Touché à la main, Álex Márquez est incertain pour le GP de Valence

Vincent Lalanne-Sicaud
·2 min de lecture

pourrait déclarer forfait au Grand Prix de Valence. Le pilote espagnol s'est fait une grosse frayeur en Q1, victime d'un highside très brutal. Il est lourdement retombé sur la piste, restant immobile durant quelques instants. Márquez a très vite pu se relever et même regagner son stand pour monter sur sa seconde machine et reprendre la piste, mais à l'issue de la séance, il a quitté le circuit pour passer des examens qui ont révélé un œdème sur l'os capitatum de la main gauche. Honda a annoncé que son pilote prendrait part au warm-up et que son état de santé serait ensuite évalué pour déterminer s'il est en mesure de prendre le départ.

"Ça n'a pas été une journée facile du tout", a déclaré Márquez. "D'abord, les conditions étaient très difficiles, ça n'était jamais totalement sec ni totalement mouillé. Quand est arrivée l'heure de la Q1, je savais que je devais attaquer même si ça restait risqué. J'ai poussé très fort pour améliorer mon chrono et malheureusement j'ai subi une très grosse chute. Je suis retombé très lourdement sur la hanche et le bas du dos. Au bout d'une minute, j'ai été en mesure de rentrer [au stand] et j'ai essayé de sortir sur ma deuxième moto, mais quand le niveau d'adrénaline a baissé il a été clair que je ne pouvais pas faire d'autre tour. Maintenant il va juste falloir voir à quel point j'aurai mal demain."

Lire aussi :

Qualifs - Morbidelli signe la pole, Quartararo et Mir en 4e ligne

, dans le sillage d'Álex Márquez dans ce tour, était aux premières loges pour assister à la chute du pilote Repsol Honda, et il a lui même évité la chute de peu. "Putain, c'était assez chaud !" a lâché le vainqueur du Grand Prix de République-Tchèque. "Je ne m'y attendais pas, c'était très tôt dans le virage, et c'était une bonne indication quant au fait qu'il y avait probablement un peu d'eau à cet endroit. J'ai eu beaucoup de chance, parce que j'ai décidé de tourner un peu sur la gauche. Il semblait déjà pratiquement derrière moi, mais je pense que si je n'avais pas été malgré tout sur la gauche la moto aurait probablement rebondi sur mon guidon ou tout du moins sur mon côté. J'ai donc eu pas mal de chance de m'en être sorti sans souci."

Avec Léna Buffa