• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Touché à la main gauche, Hugo Gaston abandonne face à Alejandro Tabilo au tournoi de Munich

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Français Hugo Gaston, qui livrait avec Alejandro Tabilo un match spectaculaire, a préféré abandonner dans le troisième set (6-2, 2-6, 4-1), après avoir ressenti une douleur à la main gauche, suite à un plongeon sur une volée de revers.

Le geste du match lui aura peut-être coûté la victoire, en espérant que ce ne soit pas plus cher encore... Jeudi, Hugo Gaston et Alejandro Tabilo se sont d'abord bien amusés sur le court central de Munich durant près de 1 h 40. Entre le Français, malin et gourmand à l'excès de l'amortie, et le Chilien (91e mondial), méconnu mais féroce en coup droit, le match se regardait sans peine.

Jusqu'à cette volée de revers amortie invraisemblable du gaucher français, qui déposait, à plat ventre sur l'ocre, un délice derrière le filet, avec effet extérieur en prime, pour sauver une deuxième balle de break ! Dans la foulée, Gaston perdait tout de même sa mise en jeu et se retrouvait à 1-3 dans l'ultime set, mais surtout, il appelait, avant même le changement de côté, le physiothérapeute. Touché à la main gauche, il signifiait clairement être gêné dans l'action de presser et serrer le poing, incapable donc de tenir fermement sa raquette. Il tentait bien de reprendre le jeu, mais jetait les armes pour de bon quelques minutes plus tard (2-6, 6-2, 1-4, 0-30).

lire aussi

Le tableau du tournoi de Munich

Avant cette issue malheureuse, le Toulousain avait tout de même été dominé par Alejandro Tabilo, boss sur le terrain tout le long de la première manche. Le Français avait ensuite joliment rectifié le tir dans le deuxième set, avec une agressivité augmentée et surtout une réussite insolente dans son exercice fétiche de l'amortie. Jusqu'à ce coup incroyable qui, à l'arrivée lui coûte un abandon. Lequel semble cependant le choix le plus sage, à quelques semaines de Roland-Garros (22 mai-5 juin).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles