Toulon : Une mère jugée en appel pour non-présentation d’enfant après onze ans de cavale avec sa fille

P.MAGNIEN / 20 MINUTES

PROCES - Condamnée en première instance à cinq ans de prison, la mère d’une adolescente, retrouvée par hasard en Suisse après onze ans de cavale, comparaît de nouveau pour soustraction et non-présentation d’enfant

C’est l’histoire de deux parents qui se déchirent sur la garde de leur fille, sur fonds d’accusation de viol et de cavale rocambolesque, interrompue par un banal contrôle routier en mars dernier. Ce mercredi, la cour d’appel d’Aix-en-Provence se penche sur le dossier très sensible de la disparition pendant onze ans de la petite Camille, enlevée par sa mère après une séparation houleuse, et retrouvée par hasard. 20 Minutes revient sur cette affaire.

Quels sont les faits ?

Habitante jusqu’ici dans le Var, Priscilla Majani s’est séparée en 2008 du père de sa fille Camille, avant d’entamer une procédure de divorce. Les deux ex-époux se sont livrés ensuite une bataille judiciaire houleuse pour la garde de l’enfant. « Dès 2008-2009, de multiples mains courantes illustrent la situation de séparation conflictuelle du couple dans l’instance de divorce en cours », peut-on lire dans l’ordonnance de renvoi.

En janvier 2011, Prisicilla Majani porte plainte contre son ancien mari pour agression sexuelle et viol sur la petite Camille. Le 21 février 2011, la procédure est classée sans suite sur la base de plusieurs expertises. Peu après, Priscilla Majani disparaît avec sa fille. Elle faisait depuis l’objet de deux mandats(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : Prison avec sursis pour le déversement de déchets dans les Calanques
Marseille : Deux policiers jugés pour violences volontaires sur trois fêtards pendant le confinement
Marseille : La vie nocturne marseillaise est-elle en train de changer ?
Marseille : Cinq mises en examen dans une grosse escroquerie au compte CPF
Dans une école de Marseille, élèves et rats cohabitent