Toulouse: "Si j'avais pu changer les 11 joueurs...", Kombouaré taille à tout-va

"Il n'y a rien à retenir de ce match". Antoine Kombouaré était complètement déconcerté après la neuvième défaite de suite du Toulouse FC, subie ce samedi soir sur la pelouse de l'OGC Nice (3-0).

"On a été de bons sparring-partners. On a permis à cette équipe de Nice de briller. Forcément, quand vous êtes en-dessous de tout dans cette entame, que sur les quatre premiers tirs ça fait trois buts, c'est impossible d'exister. Il n'y a rien à retenir, à part qu'on est passés au travers. On est fragiles, fébriles mentalement et surtout défensivement", s'est désolé l'entraîneur kanak au micro de beIN Sports, au soir de cette 19e journée de Ligue 1.

Dans cette déroute à Nice, marquée par deux buts inscrits par les Aiglons en vingt minutes (Sarr à la 16e, Sylla contre son camp à la 19e), Antoine Kombouaré a procédé à deux changements tactiques dès la 38e minute de jeu. Matthieu Dossevi et Manu Koné en ont fait les frais. "De toute façon, dans cette première période, je pouvais changer les onze joueurs. On a été dépassés, s'est-il étranglé. Si j'avais pu changer onze joueurs... Je vais demander à changer le règlement. C'est inadmissible ce qu'on a fait en première période. Après, en deuxième, c'était un match amical".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Kombouaré s'interroge sur son groupe

Interrogé sur sa situation personnelle, alors qu'il est arrivé en octobre, Antoine Kombouaré a sèchement répondu: "Pour être très clair, ma situation je m'en...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi