Toulouse-OM: en trois minutes et sans briller, Marseille retrouve sa deuxième place

Un match serré tient parfois à peu de choses. Un contre, un décalage... ou une passe de Dimitri Payet à quinze minutes du coup de sifflet final. En déplacement à Toulouse ce dimanche soir, en clôture de la 14e journée de Ligue 1, dans un Stadium qui lui va généralement bien, l'OM a longtemps tremblé, l'OM s'est longtemps posé des questions. Mais grâce à une inspiration de son maître à jouer, l'OM a su trouver la faille en fin de match, pour décrocher une troisième victoire de suite en championnat (2-0).

Deux semaines après leur victoire face à l'OL dans un Vélodrome en fusion, voilà donc les Olympiens de nouveau dauphins du PSG, avec un point d'avance sur Angers, troisième.

L'OM s'est longtemps cherché, même à onze contre dix

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Même sans la moitié de ses joueurs défensifs, puisque Alvaro Gonzalez, Jordan Amavi et Duje Caleta-Car étaient suspendus, Marseille aurait pu, il aurait dû même, valider son succès de manière plus précoce sur les bords de la Garonne. Parce qu’il a tenu le ballon durant toute la première période (67% de possession à la pause), parce qu’il a eu les occasions les plus sérieuses, aussi, avec une tête de Perrin (2e) et une frappe de Benedetto à ras le poteau de Reynet (25e), et parce qu’il a eu quelques faits de match en sa faveur. Notamment un: l’expulsion de Moreira avant la pause, pour un vilain tacle sur le genou de Bouna Sarr.

Et pourtant, ça n’a pas suffi. A onze contre dix, les hommes...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi