Toulouse: le président Sadran confirme Zanko et espère un repreneur

RMC Sport

Olivier Sadran n’a pas triché. Les yeux dans les yeux, ce lundi, le président du TFC a délivré pendant plus d’une heure un discours de vérité aux journalistes conviés à la conférence de presse, au lendemain de la nomination de Denis Zanko, qui remplace Antoine Kombouaré au poste d’entraîneur de l’équipe première. L’ancien directeur technique du centre de formation du TFC a été confirmé dans ses fonctions jusqu’à la fin de la saison en cours. Il aura pour mission de maintenir le TFC, dernier du championnat de Ligue 1, dans l’élite.

"Pas un cadeau" pour Zanko

"Je vous confirme que Denis Zanko a pris l'équipe jusqu'à la fin de la saison, et j'espère au-delà. Pourquoi ce choix ? Il ne vous aura pas échappé que la situation du club est catastrophique. Denis a fait ses preuves, il a ses diplômes, il connait une bonne partie de l'effectif. Ce n'est pas un cadeau pour lui, je le remercie d'avoir accepté de relever ce challenge", a précisé Olivier Sadran, qui est apparu très marqué par les résultats catastrophiques de son équipe. Le président du Toulouse Football Club ne s’est d’ailleurs pas échappé et a plusieurs fois mis en avant sa propre responsabilité, qualifiant à plusieurs reprises la direction du club de "minable".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Se tourner vers plus de jeu ? Une erreur

"Le TFC est ancré dans la médiocrité depuis quatre ou cinq ans, a-t-il brutalement constaté. Les solutions proposées n’ont pas été les bonnes. Nos...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi