Toulouse, Sadran : "La fin de saison en Ligue 1 ? Le foot sort gagnant"

Goal.com

La saison de Ligue 1 2019-2020 est officiellement terminée depuis ce mardi après-midi, suite à l'annonce du Premier Ministre, Edouard Philippe. Le classement sera figé et Toulouse, dernier, va selon toute vraisemblance descendre en Ligue 2. Dans une interview accordée à L'Equipe, Olivier Sadran a commenté la décision du gouvernement d'arrêter la saison de Ligue 1, bien que ce ne soit pas idéal économiquement pour les clubs, ces derniers ont sauvé l'essentiel avec les diffuseurs.

OFFICIEL - Ligue 1 / Ligue 2 : les saisons sont terminées !

"Il y avait un sujet majeur lié à la reprise : c'était le sujet économique. Or, malgré ce que certains racontent, on a trouvé un agrément de bonne qualité avec Canal et beIN, avec la potentialité pour la Ligue de trouver des solutions de financement via un certain nombre d'organismes, à condition que ces financements soient uniquement dédiés à combler le manque à gagner de la saison 2019-2020 et à préserver l'écosystème du foot", a expliqué le président de Toulouse. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Penser au futur, en tenant compte de la conjoncture"

ligue 1 logo
ligue 1 logo

"Je pense qu'il est bon de souligner que cela ne concerne pas les salaires des stars mais les gens qui travaillent dans les clubs, les traiteurs, les agents de sécurité, ceux qui, grâce au foot, font vivre leur PME. Grâce à ça, on aura une vision économique de la situation, pas simple, mais la plus safe (sûre) possible. Il reste à penser le futur, et le futur devra se penser en gestionnaire en tenant compte de la conjoncture", a ajouté Olivier Sadran.

Ligue 1 : Quel classement après l'arrêt de la saison ?

"J'approuve la décision ? Encore une fois, ce qui poussait tout le monde à poursuivre, c'était le risque économique. De mon point de vue, il est stabilisé. Pour moi, le foot sort gagnant de ne pas poursuivre. Ce n'était d'ailleurs pas la volonté des supporters. Le pays est actuellement en souffrance sanitaire. Il va rentrer en souffrance économique. Il aurait été très mal perçu de se désolidariser de cela. Les politiques ont pris la bonne décision", a conclu le président de Toulouse.

Pourtant, l'arrêt de la Ligue 1 devrait condamner Toulouse à la descente, sans leur laisser le moyen de sauver lors des 10 dernières journées. Malgré tout, Olivier Sadran n'est pas, pour le moment, préoccupé par la décision que devra prendre la LFP concernant le classement final : "Chaque jour suffit sa peine. Et il faut reconnaître qu'on n'a pas fait preuve de beaucoup qualité durant la saison. Pour l'instant, ce n'est pas un sujet pour moi". 

À lire aussi