Toulouse s'impose à Montpellier et conserve la tête du Top 14

Melvyn Jaminet a porté les Toulousains ce dimanche soir à Montpellier. (E. Garnier/L'Équipe)

Victorieux (17-19) dimanche soir à Montpellier grâce à la botte de son arrière international Melvyn Jaminet, le Stade Toulousain conserve la tête du Championnat à l'issue de la cinquième journée.

Le match : 17-19


Le temps réglementaire était dépassé de quelques secondes quand l'arbitre, M. Raynal, sanctionna Toulouse d'un carton rouge (plaquage haut de Meafou sur Mercer), offrant ainsi une dernière balle de match aux Héraultais, lesquels préfèrent jouer une pénaltouche plutôt que de tenter le but, 57 mètres face aux poteaux. Mal leur en pris car ils furent pénalisés en touche pour obstruction, et c'est ainsi que Toulouse parvint à l'emporter au GGL Stadium et conserver la première place au classement.

lire aussi


Le film de Montpellier-Toulouse

Les Toulousains n'avaient pas attendu longtemps pour lancer ce match au sommet : dès la 3e minute, Melvyn Jaminet contre-attaquait devant son en-but sur un ballon récupéré, l'ailier Arthur Bonneval réalisait un exploit en reprenant son coup de pied à suivre et servait son centre Dimitri Delibes qui accélérait pour filer seul à l'essai.

Vexés, les Héraultais répliquaient immédiatement par leur arrière Anthony Bouthier (8e) à la conclusion d'un temps fort déployé au large et maintenaient cette pression, dans le sillage de leur demi de mêlée Leo Coly. Le MHR était récompensé de cette domination territoriale par un essai en force de son pilier Enzo Forletta (27e).

Deux buts de Melvyn Jaminet (13e, 33e) permettaient néanmoins à Toulouse de rester au contact (14-13). Des Toulousains qui reprenaient même deux fois les commandes, à la 50e (14-16) puis à la 59e (17-19) grâce à botte précise de leur arrière international.

lire aussi


Les résultats de la 5e journée

De son côté, l'ouvreur montpelliérain Louis Carbonel manquait deux buts importants à sa portée (63e, 65e). Puis Vincent Rattez (74e) et Zach Mercer (75e), placés en bout de ligne, commettaient deux en-avants. Toute l'impuissance de Montpellier était concentrée dans ces imprécisions. Lucide et intransigeant en défense, Toulouse s'arc-boutait pour maintenir son petit avantage au score.

Le joueur : Melvyn Jaminet, carton plein


Quatre buts réussis sur quatre tentés, dont deux longue portée, soit cent pour cent de réussite face aux poteaux héraultais, ont permis au Stade Toulousain de l'emporter en n'inscrivant qu'un seul essai. En comparaison, les deux buts de pénalité manqués par Louis Carbonel autour de l'heure de jeu, coutèrent très cher à son équipe, battue de deux points.

lire aussi


Le programme de la 6e journée